BOITANO BRIAN (1963- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Patineur artistique américain, Brian Boitano remporta plusieurs titres nationaux, deux titres mondiaux ainsi qu'une médaille d'or olympique (1988). Il personnalisa également le triple lutz en gardant le bras gauche au-dessus de la tête durant l'exécution de cette figure.

Né le 22 octobre 1963 à Sunnyvale, en Californie, Brian Boitano découvre le patinage à l'âge de huit ans. Rapidement, il prend des cours auprès de Linda Leaver, qui continuera de l'entraîner durant toute sa carrière. Le jeune homme se fait rapidement remarquer par son excellente maîtrise technique et son aisance exceptionnelle dans l'exécution des divers sauts. Lors des Championnats des États-Unis de 1982, il devient le premier Américain à réussir un triple axel en compétition. Il se voit sélectionné pour participer aux jeux Olympiques de Sarajevo, en 1984, et termine cinquième de la compétition remportée par son compatriote Scott Hamilton. De 1985 à 1988, il est quatre fois consécutivement champion des États-Unis. En 1986, à Genève, il devient champion du monde, devant le Canadien Brian Orser, qui fut, durant toute sa carrière, son plus redoutable concurrent.

En 1987, aux Championnats du monde de Budapest, il est devancé par Orser. Ce revers l'incite à travailler d'arrache-pied la composante artistique de ses programmes. Pour cela, il suit les conseils de la chorégraphe canadienne Sandra Bezic, ancienne championne de patinage par couple.

Durant les Jeux d'hiver de Calgary, en 1988, Boitano affiche une énergie nouvelle et l'aspect artistique de ses prestations est devenu plus fluide, plus émouvant. Son duel avec Brian Orser passionne le public canadien et demeure dans les mémoires. Boitano se montre légèrement meilleur dans les figures imposées, les deux hommes étant néanmoins devancés par le Soviétique Alexander Fadeev (qui sera finalement quatrième). Mais Orser exécute à la perfection le programme court. Les deux rivaux se trouvent alors dans une quasi-égalité. Le vainqueur du programme libre deviendra donc champion olympique. À cette occasion, Boitano livre une prestation quasi parfaite, réalisant huit triples sauts, dont un des triples lutz dont il a le secret. Orser brille également, mais il commet une erreur minime à la réception d'un saut et ne parvient pas à réaliser le second triple axel qui était prévu dans son programme. Cinq juges placent Boitano en première position ; quatre accordent cette place à Orser. Boitano, vainqueur de cette « bataille des Brian », remporte donc d'un souffle la médaille d'or.

Un mois après les Jeux, Boitano obtient une nouvelle médaille d'or aux Championnats du monde de Budapest, Orser devant encore se contenter de la médaille d'argent.

Après ce double triomphe olympique et mondial, Boitano se produit dans plusieurs spectacles diffusés à la télévision, dont Canvas of Ice (1988), pour lequel il patine sur un glacier en Alaska. La modification par le C.I.O. des règles concernant l'amateurisme lui permet de participer aux Jeux de Lillehammer, en 1994 ; il termine sixième de la compétition remportée par le Russe Alexeï Urmanov.

Boitano décroche par ailleurs cinq titres lors des Championnats du monde professionnels (de 1989 à 1992, puis en 1994). Il patine avec la troupe de Champions on Ice dans les années 1990-2000. Il crée avec plusieurs associés la société de production White Canvas, qui lui permet de réaliser et de produire des spectacles de patinage pour la télévision.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Classification

Pour citer l’article

« BOITANO BRIAN (1963- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 septembre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/brian-boitano/