BŒUF MUSQUÉ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Bœufs musqués

Bœufs musqués
Crédits : David Myers, Getty Images

photographie

Bœuf musqué, Norvège

Bœuf musqué, Norvège
Crédits : N. Sabod/ Shutterstock

photographie


Gros ruminant paisible et sédentaire, au long pelage brun, vivant en grandes hardes dans les vastes toundras du Nord. Répartition géographique : Alaska, Groenland et nord du Canada. Quelques populations ont été introduites en Sibérie et en Norvège. Classe : Mammifères ; ordre : Artiodactyles ; famille : Bovidés ; sous-famille : Ovibovinés. Effectifs : 60 000.

Représenté par une seule espèce (Ovibos moschatus), le bœuf musqué, à la silhouette massive, possède un corps puissant, une tête large et forte, des épaules surmontées d'une bosse, des membres épais et une queue courte. Sa toison, pelage très fourni, tombant et traînant jusqu'au sol, de couleur majoritairement brune, maculée de blanc sur le dos et les membres, le protège du froid ; d'ailleurs, cet animal ne peut pas vivre, à quelques exceptions près, dans les régions où la température estivale dépasse les 10 0C. Il mue en été et se gratte frénétiquement. Mâles et femelles portent des cornes courtes mais larges à la base. Leur taille varie de 2 à 2,60 mètres, suivant le sexe, et leur poids de 200 à 500 kilogrammes, les mâles étant les plus lourds. Ils peuvent vivre de vingt-cinq à trente ans.

Bœufs musqués

Bœufs musqués

photographie

Des bœufs musqués (Ovibos moschatus) en formation défensive, dans la plaine glacée d'Alaska. 

Crédits : David Myers, Getty Images

Afficher

Herbivores, les bœufs musqués, paissant en troupeaux mixtes, se nourrissent de graminées, ligneux, mousses et lichens. Ils se déplacent à la recherche de leur nourriture suivis par les loups blancs d'Arctique qui attaquent les jeunes. Pour protéger leur progéniture, les adultes forment un cercle autour d'elle, faisant face à l'adversaire.

Au moment du rut (mois de juin et juillet), les mâles se séparent du troupeau, meuglent et s'enduisent les pattes antérieures de sécrétions provenant de glandes préorbitales et dont la forte odeur leur vaut le nom de bœuf musqué. Les combats sont frontaux, les poussées et les poursuites spectaculaires. Le vainqueur s'accouple avec toutes les femelles du groupe. Huit mois après, naîtront des jeunes bien formés (un seul par femelle), qui suivront leur mère quelques heures après. Ils seront allaités pendant cinq mois.

Bœuf musqué, Norvège

Bœuf musqué, Norvège

photographie

Les premières semaines de sa vie, le petit ne s'écarte quasiment pas de sa mère. 

Crédits : N. Sabod/ Shutterstock

Afficher

Ces animaux sont chassés et vénérés par les Inuit, qui les appellent « ceux qui sont barbus » ; ils leur fournissent en effet laine et nourriture. Malgré la mise en place de diverses mesures de protection, ils sont aujourd'hui dérangés et menacés par l'exploitation locale des ressources minières qui perturbe leur habitat et leur tranquillité.

—  Marie-Claude BOMSEL

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Marie-Claude BOMSEL, « BŒUF MUSQUÉ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/boeuf-musque/