FISCHER BIRGIT (1962- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Birgit Fischer se voit unanimement considérée comme la plus brillante kayakiste de l'histoire. Elle affiche un incroyable palmarès, construit sous les couleurs de la R.D.A. puis sous celles de l'Allemagne unifiée : de 1980 à 2004, elle a remporté huit médailles d'or et quatre médailles d'argent aux jeux Olympiques. Elle compte par ailleurs vingt-sept titres de championne du monde. Sa trajectoire lui vaut de détenir deux records antinomiques : elle fut, à dix-huit ans, la plus jeune championne olympique de kayak et, à quarante-deux ans, la plus âgée. Elle est la seule femme à avoir remporté une médaille d'or dans six éditions différentes des jeux Olympiques. Enfin, avec l'athlète Heike Drechsler, elle est la seule championne est-allemande qui ait réussi à continuer d'engranger les titres après la chute du Mur de Berlin.

Birgit Fischer

Photographie : Birgit Fischer

Photographie

L'Allemande Birgit Fischer, au premier plan, savoure sa victoire dans la compétition de kayak quatre places aux jeux Olympiques de Sydney, en 2000, associée à Anett Schuck, Manuela Mucke et Katrin Wagner. Birgit Fischer obtint sa première médaille d'or aux Jeux en 1980 à Moscou, à dix-huit... 

Crédits : Alexander Hassenstein/ Bongarts/ Getty Images

Afficher

Birgit Fischer est née le 25 février 1962 à Brandenburg an der Havel. Son père, Karl Heinz Fischer, un passionné de kayak, apprend à la fillette âgée de six ans à peine les rudiments de ce sport lors de promenades sur la rivière Havel, où elle s'exerce en compagnie de ses deux frères. En 1975, l'adolescente intègre l'école de sport de la jeunesse de Potsdam, ce qui lui permet d'effectuer une scolarité brillante (elle obtiendra son baccalauréat en 1982) tout en s'entraînant d'arrache-pied à la compétition sous la houlette de Lothar Schäfer. À dix-sept ans, elle obtient son premier titre de championne du monde ; à dix-huit ans, elle est championne olympique, remportant aux Jeux de Moscou l'épreuve de K1 avec une grande facilité (sa dauphine, la Bulgare Vania Gesheva, se voit reléguée à 1,52 s).

Birgit Fischer, une jolie brune solide (1,73 m, 68 kg), semble dès lors invincible : en 1981, 1982 et 1983, elle remporte à chaque fois trois médailles d'or (K1, K2, K4) aux Championnats du monde et se prépare à réaliser un pareil triplé aux jeux Olympiques de Los Angeles en 1984 quand le Kremlin décide que l'U.R.S.S. et ses pays satellites les boycotteront. Elle repor [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Autres références

«  FISCHER BIRGIT (1962- )  » est également traité dans :

CANOË-KAYAK

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 937 mots

Le canoë-kayak comporte deux formes de compétition : la course en ligne et la course en eaux vives. La course en ligne est sport olympique depuis 1936 ; le slalom, après une apparition aux Jeux de Munich en 1972, est devenu définitivement sport olympique en 1992, alors que la descente n'est pas inscrite au programme des Jeux. Un canoë est dirigé par un pagayeur sur un genou, utilisant une pagaie s […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « FISCHER BIRGIT (1962- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 janvier 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/birgit-fischer/