BIBLIOMÉTRIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les bases de la bibliométrie – qui est un ensemble de techniques visant à s’appuyer sur l’analyse des publications scientifiques pour mesurer la production de connaissances nouvelles – se sont véritablement développées à partir des années 1950, lorsque des chercheurs ont pu établir des statistiques sur la science à partir de bases de données bibliographiques recensant les publications scientifiques (livres, articles et communications écrites) du monde entier.

La place centrale des bases de données bibliographiques

Les bases bibliographiques jouent un rôle essentiel en recherche, car tout travail scientifique démarre par une « analyse bibliographique », c’est-à-dire par une synthèse exhaustive des connaissances déjà acquises et publiées sur un problème, et se termine par une publication nouvelle, qui expose les résultats obtenus au cours de ce travail. La qualité de la recherche dépend donc pour partie de l’efficacité de l’accès de chaque chercheur à l’information sur les travaux de ses collègues.

Historiquement, la bibliométrie s’est développée autour d’une base bibliographique particulière, connue sous le nom de Web of Science, du nom du principal produit en ligne commercialisé par son éditeur (Thomson Reuters). Dès les années 1960, la base est devenue un outil de référence pour les chercheurs en sciences de la matière et de la vie actifs dans les domaines qui étaient en expansion rapide au niveau international. Aujourd’hui encore, alors que les canaux de communication scientifique entre chercheurs se multiplient, les ouvrages et les articles scientifiques recensés dans ces bases bibliographiques restent importants, parce qu’ils ont un caractère « officiel » et parce qu’ils servent de support, justement, à des usages appliqués de la bibliométrie pour lesquels il est important de disposer de « sources de référence » communes. Ainsi, à côté du Web of Science de Thomson Reuters, il existe maintenant une autre base généraliste, Scopus (Elsevier), et de nombreuses bases maintenues par des communautés disciplinaires (telles que Medline, EconLit). De même, beaucoup d’aut [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : directrice de recherche à l'Institut national de la santé et de la recherche médicale, ancienne directrice de l'Observatoire des sciences et des techniques du Haut Conseil de l'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Ghislaine FILLIATREAU, « BIBLIOMÉTRIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bibliometrie-et-evaluation-de-la-recherche/