BETSILEO

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Issus de la fusion des populations autochtones et des conquérants vazimba, les Betsileo, d'origine africaine, sont installés sur le plateau central de Madagascar, au sud du pays imerina, à l'ouest du gradin Tanala. Au xviie siècle, quatre royaumes coexistent : ceux de Lalangina, de l'Arindrano, de l'Issandra et de Manandriana. Morcelés par le relief, ces quatre États sont incapables de s'unir face au royaume imerina. L'Issandra et le Manandriana se soumettent sans combattre ; quant aux rois de Lalangina, ils ont acheté des fusils, confié l'instruction de leurs troupes à un Européen et résisté au roi Andrianapoinimeriman (1787-1810) avant d'être vaincus. Les rois de l'Arindrano, eux, sont battus les derniers par Radama (1810-1828).

Andrianampoinimerina

Andrianampoinimerina

photographie

Andrianampoinimerina (1740 env.-1810), premier roi de Madagascar (1787). Souverain merina, il imposa son autorité aux autres peuples de l'île. 

Crédits : Three Lions/ Hulton Royals Collection/ Getty Images

Afficher

Le pays betsileo soumis, les souverains locaux ne sont plus que de petits féodaux, entièrement contrôlés par les gouverneurs imerina. Ils abandonnent alors totalement le métier des armes pour se consacrer à l'agriculture, laissant aux Imerina le soin de les défendre contre les pillages des Bara et des Sakalava. Désormais, l'histoire des Betsileo se confond avec celle des Imerina.

Le pays betsileo étant insuffisamment fertile pour nourrir toute sa population, un mouvement d'émigration s'amorce dès le xixe siècle. Esclaves des Imerina ou migrants volontaires, les Betsileo partent à la recherche de terres à transformer en rizières. Ils se répandent dans les vallées de l'Ouest sakalava et suivent, au nord, les Imerina sur la Betsiboka, vers Marovoay d'abord, puis dans la région au sud de Maevatananaes. Ils constituaient, au début des années 1990, 12 p. 100 de la population malgache, soit 1,5 million de personnes.

—  Alfred FIERRO

Écrit par :

  • : archiviste-paléographe, conservateur à la Bibliothèque nationale

Classification


Autres références

«  BETSILEO  » est également traité dans :

MADAGASCAR

  • Écrit par 
  • Marie Pierre BALLARIN, 
  • Chantal BLANC-PAMARD, 
  • Hubert DESCHAMPS, 
  • Bakoly DOMENICHINI-RAMIARAMANANA, 
  • Paul LE BOURDIEC, 
  • David RASAMUEL
  • , Universalis
  •  • 35 096 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Des rois guerriers »  : […] L' organisation monarchique n'a pas été répandue de façon uniforme, et il est certain que le morcellement géographique et les variations du relief (vastes plaines et semi-déserts, falaises et vallées, collines) ont eu leur influence sur la formation des systèmes politiques de ces communautés. Certains peuples, comme les Tsimihety, n'ont pas connu d'organisation monarchique. Chez d'autres, en parti […] Lire la suite

Pour citer l’article

Alfred FIERRO, « BETSILEO », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 mai 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/betsileo/