Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

BELLE DU SEIGNEUR, Albert Cohen Fiche de lecture

Albert Cohen

Albert Cohen

Entrepris dans les années 1930, Belle du Seigneur, vaste roman dont la rédaction fut interrompue par la Seconde Guerre mondiale, ne sera publié qu'en 1968. À la demande du directeur littéraire des éditions Gallimard, Albert Cohen (1895-1981) en a retranché un certain nombre d'épisodes comiques et les a publiés à part sous le titre Les Valeureux (1969).

Un amour tragique

Dans la première partie (Le 1er mai 1935, à partir de midi), Solal, sous-secrétaire général de la S.D.N., s'introduit chez Ariane Deume, déguisé en vieux juif, pour lui déclarer son amour. Repoussé par la jeune femme, il se démasque et lui annonce qu'il la séduira par « les moyens qui leur plaisent à toutes ». Le même jour, il promeut « membre A » son mari, Adrien, fonctionnaire incompétent et paresseux. Le deuxième volet (Du 29 mai au 8 juin 1935) présente d'abord les Valeureux, cousins orientaux de Solal, qui arrivent à Genève. Les parents Deume attendent interminablement Solal qui ne vient pas à leur dîner (le 1er juin). Solal fait envoyer Adrien en mission au Proche-Orient pour trois mois. Le soir de son départ, il séduit comme promis Ariane en trois heures, par un immense discours contre la séduction. Pendant deux mois (troisième volet, Début juin-début août 1935), la vie des amants se confond avec le bonheur de « l'amour en ses débuts » : « Solal et son Ariane, hautes nudités à la proue de leur amour qui cinglait, princes du soleil et de la mer, immortels à la proue, et ils se regardaient sans cesse dans le délire sublime des débuts. » Isolde, maîtresse délaissée de Solal, se suicide. La quatrième partie (Du 8 au 26 août 1935) raconte comment Solal, blessé par les nazis alors qu'il se promenait en costume juif à Berlin, est soigné par la naine Rachel dans la « cave Silberstein ». Rassurée par un télégramme, Ariane l'attend pour le 25 août ; mais c'est Adrien qui se présente à sa place. Aidé des Valeureux, Solal enlève Ariane pendant la nuit ; le lendemain, le mari délaissé tente de se suicider. La cinquième partie (Début octobre 1935-fin mai 1936) se déroule d'abord dans un hôtel d'Agay, puis dans une villa appelée Belle-de-Mai avec la servante Mariette. Là, les deux amants ont du mal à supporter leur isolement. Solal a perdu son poste à la suite de son intervention à la S.D.N. en faveur des Juifs allemands, mais il n'a pas osé avouer la vérité à sa compagne. La sixième partie (28 août 1936-septembre 1936) qui a pour cadre Paris, puis Genève, relate les tentatives de Solal pour réintégrer la S.D.N., sans succès. À son retour, il multiplie les scènes de jalousie envers Ariane. La dernière partie clôt le roman de manière tragique : de retour au Ritz, à Genève, les amants arrivés au bout de leur déchéance se suicident le 9 septembre 1937.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : maître de conférences de littérature française du XXe siècle à l'université de Picardie

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Média

Albert Cohen

Albert Cohen

Autres références

  • COHEN ALBERT (1895-1981)

    • Écrit par Gérard VALBERT
    • 2 466 mots
    • 1 média
    ...homme se souvient de l'enfant qu'il était, soixante-dix ans plus tôt. Parce qu'il a publié Le Livre de ma mère et travaillé déjà à l'histoire du camelot,Albert Cohen ose renouer avec l'imagination romanesque : ce sera Belle du Seigneur, où il se montre fidèle à ses fantasmes de jeunesse.

Voir aussi