PHARSALE BATAILLE DE (6 juin 48 av. J.-C.)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Datée du 9 août selon le calendrier romain préjulien, cette bataille est décisive dans la guerre civile romaine qui opposait Jules César à Pompée. Après un succès de ce dernier à Dyrrhachium (actuellement en Albanie) un mois auparavant, les deux armées se séparèrent, pour se rencontrer à nouveau dans les environs de l'actuel Farsala en Thessalie (Grèce). Après plusieurs jours de manœuvres, Pompée livra finalement bataille à César. Les troupes de César comptaient quelque vingt-deux mille hommes ; celles de Pompée, sans doute pas moins de quarante-cinq mille.

Caton d'Utique

Caton d'Utique

photographie

Défait à Pharsale (48 avant J.-C.), Marcus Portius Cato, dit Caton le Jeune, que son opposition intransigeante à César a rangé au côté de Pompée, rejoint Utique en Afrique (près de l'actuelle Tunis), où il se suicide deux ans plus tard pour ne pas avoir à se soumettre au futur dictateur... 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Espérant déborder et défaire l'aile droite de César, qui mêlait des troupes d'infanterie et de cavalerie mal organisées, Pompée massa le gros de sa propre cavalerie en renfort de son aile gauche, constituée de troupes d'infanterie. Mais César avait prévu la défaite de son aile droite et avait placé derrière celle-ci environ deux mille de ses meilleurs légionnaires. Au cours de la bataille, la cavalerie de Pompée fit reculer celle de César, et se retrouva alors face aux soldats du corps d'élite, qui avançaient en utilisant leurs pilums non comme des javelots, mais comme des lances. Cette attaque inhabituelle de la part de l'infanterie sema le désordre dans la cavalerie de Pompée et la mit en déroute. Les légionnaires victorieux commencèrent alors à déborder l'aile gauche de l'infanterie de Pompée. Au même moment, César fit donner sa troisième division, qu'il tenait en réserve. Les rangs des légions pompéiennes se rompirent et Pompée lui-même s'enfuit à Larissa. Vingt-quatre mille de ses soldats environ se rendirent ; les autres étaient morts ou en fuite. Lorsqu'il inspecta le champ de bataille dévasté et vit les morts du camp de Pompée, César, dont les pertes étaient inférieures à deux cent cinquante hommes, s'exclama : « Ils l'ont voulu » (« Hoc voluerunt »).

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« PHARSALE BATAILLE DE (6 juin 48 av. J.-C.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-pharsale-6-juin-48-av-j-c/