NÖRDLINGEN BATAILLE DE (5-6 sept. 1634)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

photographie : L'archiduc Ferdinand, P.P. Rubens

L'archiduc Ferdinand, P.P. Rubens

L'archiduc Ferdinand, cardinal-infant d'Espagne, gouverneur général des Pays-Bas du Sud, durant la bataille de Nördlingen. Huile sur toile, 1636. Musée du Prado, Madrid. 

Afficher

Bataille de la guerre de Trente Ans, qui se déroula près de Nördlingen, dans le sud de l'Allemagne. Elle se termina par une victoire décisive des forces du Saint Empire romain germanique et de l'Espagne sur les Suédois, ce qui conduisit à la dissolution de l'alliance d'Heilbronn (1633), à la fin de la domination suédoise dans le sud de l'Allemagne et à l'implication de la France du cardinal de Richelieu dans la guerre.

Les forces impériales et espagnoles, commandées par Matthias Gallas, combattirent l'armée suédoise, placée sous le double commandement de Gustaf Karlsson Horn et de Bernard de Saxe-Weimar. Celle-ci se trouvait affaiblie par l'absence de larges contingents, qui étaient en Pologne pour combattre. Les Suédois eurent d'abord l'avantage le premier jour de la bataille ; mais l'opposition de leurs deux commandants fut la plus forte : Horn fut fait prisonnier et l'armée suédoise mise en déroute.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« NÖRDLINGEN BATAILLE DE (5-6 sept. 1634) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-nordlingen/