MOLLWITZ BATAILLE DE (1741)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Au début de la guerre de Succession d’Autriche, Frédéric II attaque l’armée de Wilhelm Reinhard Neipperg, à Mollwitz (Silésie), le 10 avril 1741. Il étrenne, dans l’ordonnance de ses troupes, un agencement spécial, dotant l’infanterie, déployée en ordre mince (3 rangs) au centre, de petits canons de trois livres devant chaque bataillon, et intercalant deux bataillons de grenadiers dans les escadrons de sa cavalerie, à l’exemple de Gustave-Adolphe, ou sur le conseil du général Schmettau qui sait que les Autrichiens s’en remettent à leur cavalerie.

Bataille de Mollwitz

Bataille de Mollwitz

photographie

Gravure d'époque représentant l'ordre et les mouvements de bataille à Mollwitz, le 10 avril 1741 (les lignes prussiennes sont en haut, précédées de leur artillerie). La tentative d'invasion de la Silésie faillit tourner au désastre pour Frédéric II, sauvé in extremis par la discipline de... 

Crédits : AKG

Afficher

Effectivement, malgré la préparation d’artillerie prussienne, la cavalerie autrichienne charge à la lance et au sabre, balaie d’abord la grosse artillerie, puis la cavalerie du roi de Prusse, mais dans une mêlée furieuse et au prix de pertes énormes. L’infanterie prussienne a tenu. Elle se met alors en mouvement, renversant le sort de la bataille. Son étonnante discipline et le feu terrible de son artillerie font reculer la cavalerie autrichienne, qui, elle, n’a jamais eu le soutien de sa propre infanterie.

—  Jean-Pierre BOIS

Écrit par :

  • : professeur à l'université de Nantes, directeur du C.R.H.M.A. (Centre de recherche sur l'histoire du monde atlantique)

Classification

Pour citer l’article

Jean-Pierre BOIS, « MOLLWITZ BATAILLE DE (1741) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-mollwitz/