BASSE-CALIFORNIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Mexique : carte administrative

Mexique : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Désert de Basse-Californie, Mexique

Désert de Basse-Californie, Mexique
Crédits : P. Schermeister/ National Geographic/ Getty

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Étirée sur 1 300 kilomètres, large de 160 kilomètres en moyenne, cette péninsule granitique et sédimentaire, bordée par la fracture de la mer de Cortés à l'est, prolonge les Coast Ranges dans ses sierras désertiques culminant à 3 000 mètres. Seule son extrémité côtière nord, de type méditerranéen, échappe à l'aridité. Reconnue par Cortés dès 1533, la Basse-Californie fut colonisée tardivement, après 1669, par des missions (pères jésuites Salvatierra et Kino). La population indienne vivait misérablement de cueillette et peu à peu disparaît : missions et presidios migrent alors vers la haute Californie, qui échappe au Mexique en 1848. La péninsule, domaine des pêcheurs de perles, des flibustiers, des mines éphémères, végète jusqu'en 1901, date à laquelle la California-Mexico Land and Cattle Company irrigue le delta du río Colorado, et crée avec des colons asiatiques, la ville de Mexicali, dont la population était estimée, en 2005, à près de 880 000 habitants. L'invasion « socialiste », pendant la révolution, est repoussée, mais celle, bienvenue, des joueurs et buveurs américains pendant la prohibition, entraîne un « boom » urbain : Tijuana naît. Le statut de « zone libre » commerciale confirme (1933) les liens économiques avec les États-Unis, tout comme la grande migration mexicaine vers la frontière, qui fait passer la population de l'État (créé en 1952, au nord du 28e parallèle) de 130 000 habitants (1940) à 2,8 millions (2005), dont les trois quarts vivent dans les villes frontière (Tijuana, Mexicali, Tecate) et dans le port d'Ensenada. L'État porte le nom de Basse-Californie du Nord à partir de 1974, pour le distinguer de la moitié sud (État de Basse-Californie du Sud, capitale La Paz), qui n'a que 512 000 habitants (2005) et vit d'un peu d'agriculture, de pêche et de tourisme. La route transpéninsulaire, achevée au milieu des années 1970, favorise les échanges dans la péninsule.

Mexique : carte administrative

carte : Mexique : carte administrative

carte

Carte administrative du Mexique. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Désert de Basse-Californie, Mexique

photographie : Désert de Basse-Californie, Mexique

photographie

Paysage désertique de la péninsule de Basse-Californie, dans le nord du Mexique 

Crédits : P. Schermeister/ National Geographic/ Getty

Afficher

—  Jean REVEL-MOUROZ

Écrit par :

  • : docteur de troisième cycle, agrégé de géographie, chargé de recherche au C.N.R.S.

Classification

Autres références

«  BASSE-CALIFORNIE  » est également traité dans :

AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Géologie

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • René BLANCHET, 
  • Jacques BOURGOIS, 
  • Jean-Louis MANSY, 
  • Bernard MERCIER DE LÉPINAY, 
  • Jean-François STEPHAN, 
  • Marc TARDY, 
  • Jean-Claude VICENTE
  •  • 24 173 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Le domaine pluto-volcanique »  : […] Aux États-Unis , le domaine pluto-volcanique regroupe la sierra Nevada, les monts Klamath (Californie) et les Blue Mountains (Oregon), dans lesquelles le Mésozoïque, à dominante volcanogène, est traversé par des granites dont l'âge s'échelonne du Trias au Crétacé. Ce Mésozoïque a été structuré au cours de phases précoces : cimmérienne à la limite Trias-Lias (200 Ma) et névadienne au Jurassique sup […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean REVEL-MOUROZ, « BASSE-CALIFORNIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/basse-californie/