BANJA LUKA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La ville de Banja Luka (ou Banjaluka) est située dans le nord de la Bosnie-Herzégovine, au confluent de la Vrbas et de la Vrbanja. C'est la capitale de la République serbe de Bosnie. Sous l'Empire ottoman, Banja Luka (littéralement « les bains de saint Luc ») fut un centre militaire important et la capitale du pachalik (territoire dirigé par un pacha) bosniaque de 1583 à 1639. Aux xviie et xviiie siècles, des incendies et des épisodes de peste entraînèrent le déclin économique de la ville. Au xixe siècle, Banja Luka joua un rôle important dans les soulèvements des Bosniaques contre les Turcs ainsi que dans les révoltes des Serbes. L'économie de la ville connut un nouvel essor sous la domination austro-hongroise (1878-1918). Pendant la Seconde Guerre mondiale, la ville et ses environs, alors intégrés à l'État de Croatie nouvellement créé avec l'aide des puissances de l'Axe, furent l'un des centres de résistance des partisans de Tito.

La zone industrielle, construite dans l'après-guerre, continue de se développer. En 1969, la ville fut partiellement détruite par un tremblement de terre, à la suite duquel des travaux de reconstruction de grande envergure furent engagés. Lors de l'éclatement de la Yougoslavie, pendant la guerre civile qui opposa les Serbes aux Musulmans après la déclaration d'indépendance de la Bosnie en 1992, Banja Luka s'imposa comme la principale ville serbe de la partie septentrionale du pays. En 1993, les Serbes de Bosnie détruisirent deux grandes mosquées datant de l'Empire ottoman, la Ferhadija (ou Ferhad-Pacha, 1579-1583) et l'Arnaudija (1594). L'activité industrielle repose sur la conserverie (fruits et légumes), la transformation du tabac, la brasserie, la confection, la papeterie et la fabrication de machines-outils, d'appareils électriques et de fibres synthétiques. C'est la deuxième ville de Bosnie-Herzégovine par sa population, estimée à 170 000 habitants en 2004.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« BANJA LUKA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/banja-luka/