BALLESTEROS SEVERIANO (1957-2011)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le golfeur espagnol Severiano Ballesteros fut une des personnalités les plus en vue du monde du sport dans les années 1970-1980. Son style à la fois magistral et inventif allait de pair avec un palmarès impressionnant – plus de quatre-vingt-cinq victoires dans les tournois internationaux, dont cinq titres dans les tournois du Grand Chelem.

Severiano Ballesteros

Photographie : Severiano Ballesteros

Photographie

Severiano Ballesteros, par ses succès et son charisme, donna une nouvelle impulsion au golf en Europe à partir de la fin des années 1970. L'Espagnol s'illustra notamment en Ryder Cup. 

Crédits : Galoff/ Shutterstock

Afficher

Severiano, dit « Seve », Ballesteros est né le 9 avril 1957 à Pedreña (Espagne), dans une famille de sportifs chevronnés. Benjamin de quatre frères, tous golfeurs professionnels, il débute dans la discipline à sept ans, et passe professionnel dès l'âge de seize ans. Sa performance lors de l'édition 1976 du British Open, au Royal Birkdale Golf Club, marque le début de sa renommée : longtemps en tête, ce garçon de dix-neuf ans tient la dragée haute à des champions renommés ; il termine finalement deuxième, ex æquo avec Jack Nicklaus, derrière Johnny Miller. En cette même année 1976, il termine en tête du classement des gains sur le circuit européen (P.G.A. European Tour).

Dès 1979, il remporte ce British Open, obtenant sa première victoire dans un tournoi du Grand Chelem. Au début de 1980, il gagne le Masters : il devient à cette occasion le plus jeune golfeur à enfiler la célèbre veste verte qui récompense le vainqueur du tournoi d'Augusta. Severiano Ballesteros s'adjugera encore le Masters en 1983 ; il gagnera de nouveau le British Open en 1984 et en 1988.

Mais c'est sans doute à ses performances lors de la Ryder Cup – la compétition qui oppose tous les deux ans l'équipe d'Europe à celle des États-Unis – qu'il doit sa popularité : de 1979 à 1995, il remporte vingt des trente-sept matchs qu'il dispute. Surtout, en 1985, il fait partie de l'équipe d'Europe qui bat pour la première fois les États-Unis. En 1997, il est nommé capitaine (non joueur) de la formation européenne. Celle-ci s'impose, notamment grâce à de belles performances de son compatriote José María Olazábal.

Tous ses succès lui valent d'être élu en 2000 « joueur européen du siècle ». Mais, [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Classification

Pour citer l’article

« BALLESTEROS SEVERIANO - (1957-2011) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 janvier 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/ballesteros-s/