BAILLI

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Celui à qui est baillée (donnée) une mission. Commissaires royaux investis de pouvoirs d'administration, de justice et de finances, les baillis sont apparus vers la fin du xiie siècle. L'institution baillivale répondait à la double nécessité d'affermir le pouvoir du roi sur son domaine et de répondre aux plaintes des administrés contre les prévôts. D'abord itinérants, ils allaient deux par deux en mission d'inspection. Philippe Auguste, puis Saint Louis et son fils, enfin Philippe le Bel ont institutionnalisé la fonction et réglé ses pouvoirs. Au xiiie siècle, les baillis deviennent sédentaires. Désormais les prévôts répondent de leurs actes devant les baillis qui eux-mêmes sont responsables devant le roi et peuvent être révoqués à tout moment. Saint Louis leur défend de recevoir argent ni bénéfice ainsi que d'acheter terre ni rentes pendant le temps de leur charge. Le roi a largement utilisé les pouvoirs de ses baillis non seulement pour maintenir ses droits, mais encore pour les étendre aux dépens des seigneuries voisines par le biais d'appels à sa juridiction, de levées de taxes extraordinaires, d'interventions dans les affaires municipales ou même parfois d'annexions pures et simples dans les cas litigieux. Recrutés dans la petite noblesse instruite et fidèle à la couronne, les baillis acquièrent cependant avec le temps une certaine indépendance, ce qui amène le roi à restreindre leurs prérogatives. L'administration se perfectionnant au cours du xive siècle, ils se voient retirer la gestion financière de leurs circonscriptions, leurs attributions militaires devenues caduques par la disparition de l'ost, et doivent également déléguer une partie de leurs pouvoirs judiciaires.

—  Solange MARIN

Écrit par :

Classification


Autres références

«  BAILLI  » est également traité dans :

CAPÉTIENS (987-1498)

  • Écrit par 
  • Jacques LE GOFF
  •  • 8 058 mots

Dans le chapitre « La « centralisation » monarchique »  : […] Une fois leur domaine dilaté et leur royaume affermi, les grands Capétiens consolidèrent leur pouvoir grâce au développement d'une administration centralisée. Dans le domaine apparaissent sous Philippe Auguste des fonctionnaires royaux, représentants du roi et de ses prérogatives, les baillis, qui se stabilisèrent au cours du xiii e  siècle dans d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/capetiens/#i_14849

Pour citer l’article

Solange MARIN, « BAILLI », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bailli/