OXENSTIERNA AXEL GUSTAVSSON comte (1583-1654)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Descendant d'une des plus anciennes familles de Suède qui avait, dès le xiiie siècle, occupé les plus hautes fonctions tant civiles que religieuses, Axel Gustavsson Oxenstierna tient une place éminente dans la pléiade des grands hommes d'État qui menèrent les affaires de l'Europe durant la première moitié du xviie siècle. Son nom en effet reste indissolublement attaché, au même titre que celui de Gustave-Adolphe dont il a été le principal collaborateur et dont il a obstinément préservé les conquêtes, à la fulgurante ascension de ce petit pays au rang des grandes puissances. Principal artisan de l'empire baltique suédois dans la mesure où, de 1606 à sa mort, il n'est pas de négociation diplomatique où il ne soit intervenu, il fut aussi celui qui mena à bien la réforme administrative dont la Suède avait besoin pour devenir l'État moderne voulu par Gustave-Adolphe ; il fut encore celui qui, durant cette période où son pays fut presque constamment en guerre, organisa l'approvisionnement indispensable des armées suédoises. Il fut enfin, durant la minorité de la reine Christine, née en 1626, le véritable maître du pays, assurant la prépondérance de l'aristocratie qui fut la principale bénéficiaire de l'expansion et connut alors son âge d'or.

Il était devenu sénateur et était entré dans l'entourage royal sous le règne de Charles IX après avoir fait ses études dans les universités de Rostock, d'Iéna et de Wittenberg, ce qui devait lui donner une remarquable connaissance de l'Allemagne. Nommé au Conseil de régence, il devint chancelier en 1612 et vice-régent durant les premières campagnes de Gustave-Adolphe. De 1622 jusqu'à 1636, il demeura sur le continent, occupant des fonctions de plus en plus importantes et devenant, à la mort du souverain en 1632, un véritable proconsul dans les territoires allemands sous domination suédoise. Rentré dans son pays, il ne rencontra d'opposition réelle que lorsque la reine eut atteint sa majorité. Celle-ci voulait restreindre les pouvoirs que les nobles s'étai [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : agrégé d'histoire, docteur ès lettres, professeur d'histoire moderne à l'université Pierre-Mendès-France, Grenoble

Classification


Autres références

«  OXENSTIERNA AXEL GUSTAVSSON comte (1583-1654)  » est également traité dans :

SUÈDE

  • Écrit par 
  • Régis BOYER, 
  • Michel CABOURET, 
  • Maurice CARREZ, 
  • Georges CHABOT, 
  • Jean-Claude MAITROT, 
  • Jean-Pierre MOUSSON-LESTANG, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Claude NORDMANN, 
  • Jean PARENT
  • , Universalis
  •  • 35 809 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « L'accession à la puissance »  : […] Le Danemark, exploitant le monopole du Sund, a voulu interdire à la Suède un accès à la mer libre par Gefle et Göteborg. Christian IV doit abandonner ses projets contre la Suède (1613). À la Russie en proie aux Troubles, Gustave II Adolphe (1611-1632) impose la paix de Stolbova (1617), qui fait du golfe de Finlande une mer suédoise, privant les Mo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/suede/#i_43637

Pour citer l’article

Jean Maurice BIZIÈRE, « OXENSTIERNA AXEL GUSTAVSSON comte (1583-1654) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/axel-gustavsson-oxenstierna/