AUTRUCHE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Oiseau coureur, le plus grand et le plus gros des oiseaux actuels, incapable de voler, vivant dans les savanes et les régions arides d'Afrique, au sud du Sahara. Classe : Oiseaux ; ordre : Struthioniformes ; famille : Struthionidés.

L'autruche (Struthio camelus), représentée par quatre sous-espèces, est caractérisée par un long cou et de grandes pattes musclées terminées par deux doigts (fait unique chez les oiseaux) dont l'interne, plus développé, est muni d'une griffe pouvant mesurer 10 centimètres et servant d'arme contre les prédateurs (gros carnivores). La morphologie de cet oiseau terrestre, qui appartient au groupe des Ratites (oiseaux coureurs), lui permet des déplacements rapides ; l'autruche peut atteindre des vitesses de l'ordre de 50 km/h. Les mâles possèdent un plumage noir – d'aspect gonflant et duveteux à cause de l'absence de crochets au niveau des barbules – sauf pour les ailes et la queue où les plumes sont blanches ; les femelles quant à elles, plus petites, sont brun-gris. Le cou et les cuisses sont nus, laissant apparaître leur peau qui est, selon les sous-espèces, de couleur bleue ou rose. Cette couleur s'intensifie chez le mâle lors de la période de reproduction. La taille de ces animaux varie de 1,75 à 1,90 mètre pour les femelles et de 2,10 à 2,75 mètres pour les mâles, leur poids s'échelonnant entre 90 et 150 kilogrammes. Leur espérance de vie atteint quarante ans.

Autruche

Photographie : Autruche

Oiseau coureur infatigable, l'autruche (Struthio camelus) est nomade : toujours en quête de nourriture, elle parcourt à travers les régions arides d'Afrique jusqu'à 40 kilomètres par jour. Elle peut atteindre une vitesse de 50 km/h. Ses pattes longues et puissamment musclées se terminent... 

Crédits : Manoj Shah/ Getty Images

Afficher

Nomades, les autruches parcourent en groupes mixtes de longues distances (10 à 40 km par jour) à la recherche d'une nourriture variée (régime omnivore à dominante herbivore), composée essentiellement d'herbes, de graines, de racines, de feuilles, de plantes grasses riches en eau et, parfois, d'insectes (criquets, termites...) et de petits vertébrés (rongeurs, lézards, oisillons...).

À l'approche de la période de nidification (saison des pluies), les groupes mixtes se disloquent pour former des bandes de mâles et des bandes de femelles. Après avoir exécuté une parade nuptiale exubérante, un mâle est choisi par plusieurs femelles dont une dominante. Le mâle creuse dans le sol des cuvettes, d'environ 3 mètres de diamètre, dont l'une sera sélectionnée comme nid par la femelle principale. Le mâle s'y installe et chaque femelle vient y pondre. Les pontes terminées, les femelles secondaires sont chassées. Le mâle va couver la nuit, la femelle principale le jour (son plumage plus terne permet un meilleur camouflage). Sur les vingt à quarante œufs constituant la couvée, celle-ci est capable de reconnaître les siens, souvent placés au centre, et d'écarter, en cas de surnombre, ceux, plus périphériques, des autres femelles. Les œufs, d'un blanc crémeux, les plus gros existant aujourd'hui, pèsent de 900 grammes à 1,5 kilogramme. Ils éclosent presque tous en même temps, après 39 à 42 jours d'incubation. Les autruchons – au plumage rayé, moucheté et de teinte neutre – sont nidifuges : ils quittent leurs nids respectifs et se regroupent en « crèches », surveillés par les parents ou par des mâles célibataires. Vers un an, ils atteignent la taille d'un adulte, vers dix-huit mois leur corpulence et vers trois ou quatre ans la maturité sexuelle.

L'autruche était déjà domestiquée il y a quelque 10 000 ans pour ses plumes et comme monture par les Égyptiens qui en avaient fait un symbole de justice. Aujourd'hui, elle fournit viande, plumes et cuir, et les élevages (autrucheries) s'intensifient en Europe, en Afrique et en Amérique du Nord.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par :

  • : chargée de la valorisation scientifique du département des jardins botaniques et zoologiques du Muséum national d'histoire naturelle

Classification

Pour citer l’article

Emmanuelle GOIX, « AUTRUCHE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 septembre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/autruche/