PAVIE AUGUSTE (1847-1925)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Explorateur et diplomate français, né en 1847 à Dinan, mort en 1925 à Thourie (Ille-et-Vilaine).

Le sergent Auguste Pavie sert dans la marine en Cochinchine en 1869, puis travaille au département des Postes et Télégraphes. Il supervise ainsi en 1879 la construction d'une ligne télégraphique reliant Phnom Penh, la capitale du Cambodge, à Bangkok, la capitale du royaume de Siam, puis d'une seconde, entre Phnom Penh et Saigon, en 1882. Durant cette période, il sillonne le royaume de Siam, le Cambodge et le Vietnam, devenant très familier de leurs coutumes et de leurs langues. Espérant prendre le contrôle des royaumes lao de la vallée du Mékong, les autorités françaises forcent le Siam à reconnaître Pavie comme vice-consul de Luang Prabang, la capitale royale du Laos, en 1886. Pendant les cinq années qui suivent, Pavie voyage dans le nord des États lao, nouant au nom de la France des amitiés avec les chefs locaux et déjouant les tentatives du Siam de rétablir l'ordre dans la région, assaillie par des bandes de brigands chinois de l'ethnie des Ho.

Consul général à Bangkok de 1891 à 1893, Pavie joue un rôle de premier ordre dans le déclenchement du conflit entre la France et le Siam en 1893. Les États lao ayant par intermittence été soumis au Vietnam (même s'ils ont été bien plus longuement assujettis au royaume de Siam), il en conclut que la France, en prenant le contrôle du Vietnam, hérite de sa souveraineté sur le royaume lao. Pavie justifie ainsi l'occupation militaire de la région, intervention qui provoque la crise qui amènera tous les royaumes lao situés à l'est de la vallée du Mékong à se placer sous protectorat français.

Avant de rentrer en France, Pavie conduit une expédition dans le haut Mékong afin de définir les frontières du Laos avec la Chine et la haute Birmanie, annexée par les Britanniques en 1886. Il publie, entre autres ouvrages, Mission Pavie : Indo-Chine 1879-1895 (1898-1919) et À la conquête des cœurs (1921).

—  Universalis

Classification


Autres références

«  PAVIE AUGUSTE (1847-1925)  » est également traité dans :

LAOS

  • Écrit par 
  • Philippe DEVILLERS, 
  • Madeleine GITEAU, 
  • Christian LECHERVY, 
  • Paul LÉVY, 
  • Christian TAILLARD
  •  • 20 133 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le protectorat français »  : […] En 1893, le Laos ne représentait pas une entité politique. Seul le royaume de Luang Prabang, dernier vestige du Lan Xang, conservait encore l'apparence d'un État. Les royaumes de Vientiane, de Xieng Khouang et de Bassac avaient disparu. Des familles princières continuaient cependant à y exercer une certaine autorité. La France considéra l'ensemble comme de simples territoires où elle devait désorm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/laos/#i_27476

Pour citer l’article

« PAVIE AUGUSTE - (1847-1925) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/auguste-pavie/