ATHÈNES (JEUX OLYMPIQUES D') [2004]Contexte, organisation, bilan

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Réuni pour sa cent sixième session du 2 au 7 septembre 1997 à Lausanne, le C.I.O., qui va désigner la ville d'accueil des XXVes jeux Olympiques d'été de 2004, doit tirer le bilan des Jeux d'Atlanta de 1996 : en 1990, il avait choisi Atlanta aux dépens d'Athènes, préférant ancrer le mouvement olympique dans une modernité guidée par l'économie de marché plutôt que de célébrer son histoire centennale. Or ces Jeux « Coca-Cola » se sont soldés par un fiasco total. Athènes, qui présente de nouveau un dossier, semble donc bénéficier d'un préjugé favorable. Rome, Le Cap, Stockholm et Buenos Aires sont ses rivales. Le 5 septembre, après que Buenos Aires, Stockholm et Le Cap ont été successivement éliminées, Athènes se voit désignée, par soixante-six voix, contre quarante et une pour Rome. Mais ce succès n'est pas uniquement dû à la nostalgie. En effet, Gianna Angelopoulos-Daskalaki, une jeune femme de quarante et un ans alliant le charme et la détermination, défend avec un très grand brio le dossier hellène et convainc les « cardinaux » de la solidité du projet grec.

Forte de ce triomphe, Gianna Angelopoulos-Daskalaki est bien sûr nommée présidente du comité d'organisation (Athens Olympic Organizing Committee, Athoc). En fait, toute la Grèce doit se mobiliser, car les enjeux financiers sont colossaux, et, à l'occasion des Jeux, Athènes veut mettre en œuvre un important projet de modernisation en adaptant ses infrastructures aux besoins d'une métropole moderne tout en restaurant son patrimoine historique : il s'agit en fait pour la ville du premier plan d'urbanisme envisagé dans sa globalité depuis près de deux siècles. Il faut d'abord s'attaquer au problème des transports. Afin de mieux relier la Grèce au monde, la construction d'un nouvel aéroport était programmée avant l'attribution des Jeux : on tente d'accélérer les travaux et, en 2001, l'aéroport Eleftherios-Venizelos, situé à Spata, à une trentaine de kilomètres au sud-est de la ville, est inauguré (cette construction, financée pour moitié sous forme de prêts de la Banque europé [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages




Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « ATHÈNES (JEUX OLYMPIQUES D') [2004] - Contexte, organisation, bilan », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/athenes-jeux-olympiques-d-2004-contexte-organisation-bilan/