ASSURANCEVue d'ensemble

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'assurance est aussi ancienne que la volonté qu'ont les individus de se prémunir des risques auxquels ils sont exposés dans leurs affaires. L'assurance est cette opération par laquelle un individu (l'assuré) transfère le risque qu'il encourt à un autre (l'assureur), dès lors que ce dernier peut en évaluer le prix et l'additionner à d'autres risques afin d'opérer la mutualisation nécessaire à la viabilité de son activité.

Les premiers contrats d'assurance remontent à la Rome antique. Mais c'est en Italie, en 1424, qu'est née la première société d'assurances maritimes, et surtout à partir de l'Angleterre que se développeront les chambres d'assurances, cercles ou clubs de particuliers ayant pour profession de pratiquer l'assurance, qui sont à l'origine de la plupart des innovations en matière d'assurance, jusqu'à la constitution définitive des grandes compagnies au xixe siècle. En France, de l'après-guerre à la fin des années 1990, l'État a largement présidé aux destinées du secteur, en tant qu'actionnaire des principaux groupes d'assurances. Une volonté politique de libéralisation et la construction européenne ont ensuite fait grandement évoluer la structure capitalistique du secteur et l'ont contraint à profondément évoluer.

Depuis son avènement en 1994, le marché unique européen de l'assurance a accru la pression concurrentielle au sein du secteur. Cependant, l'internationalisation grandissante des activités industrielles et commerciales et la globalisation croissante des marchés entraînent les grands groupes d'assurances et de réassurances à s'adapter à une concurrence toujours plus forte sur les tarifs et les services. La recherche de la taille critique et une présence internationale forte, permettant de suivre les clients, de saisir de nouvelles opportunités de croissance et d'assurer aux groupes une diversification géographique de leurs revenus, constituent pour eux des objectifs prioritaires. Les fusions-acquisitions qui en découlent ne sont plus seulement nationales mais de plus en plus transfrontières. L'association des métiers de la banque et de l'assurance [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Classification

Autres références

«  ASSURANCE  » est également traité dans :

ASSURANCE - Histoire et droit de l'assurance

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre AUDINOT, 
  • Jacques GARNIER
  • , Universalis
  •  • 7 480 mots
  •  • 1 média

Curieusement, l'opération d'assurance, pourtant omniprésente dans la vie quotidienne du particulier et de l'entreprise, n'est véritablement et précisément définie, en France, ni par le Code civil ni même par le Code des assurances. Il faut se contenter de la définition communément admise : l'assurance est l'opération par laquelle une partie – l'assureur – s'engage à exécuter une prestation au prof […] Lire la suite

ASSURANCE - Évolution contemporaine

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre AUDINOT, 
  • Jacques GARNIER
  • , Universalis
  •  • 5 309 mots

À la fin de l'année 2005, 486 sociétés d'assurances opéraient sur le marché français, dont 92 sociétés vie, 45 sociétés mixtes, 349 sociétés dommages. Par ailleurs, 843 sociétés d'assurances établies dans l'un des pays de l'espace économique européen sont autorisées à opérer en liberté de prestations de services en France. À la suite des fusions et regroupements survenus ces dernières années, le n […] Lire la suite

ASSURANCE - Économie de l'assurance

  • Écrit par 
  • Pierre PICARD
  •  • 5 618 mots

L'activité d'assurance trouve son origine dans la volonté des agents économiques (les individus, mais aussi les entreprises) de se protéger contre les aléas de l'existence, qu'il s'agisse de dommages aux biens (automobiles, habitations) ou aux personnes (santé, invalidité, décès), que ceux-ci aient été causés involontairement à autrui (responsabilité civile) ou à soi-même. Certaines assurances son […] Lire la suite

ACTUARIAT & ACTUAIRES

  • Écrit par 
  • Georges BLUMBERG
  •  • 157 mots

L'activité appelée actuariat, accomplie par des actuaires, consiste à faire des calculs de probabilités à partir de renseignements statistiques. Ces calculs sont le plus souvent destinés à établir des taux de primes d'assurance en tenant compte de la fréquence des risques courus : mortalité, maladie, accidents, incendies, naufrages, vols. La plupart des actuaires sont au service des compagnies d'a […] Lire la suite

BANQUE - Économie de la banque

  • Écrit par 
  • Emmanuelle GABILLON, 
  • Jean-Charles ROCHET
  •  • 7 880 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La supervision des banques »  : […] Le deuxième volet de la réglementation bancaire vise à limiter les effets externes négatifs lors des faillites bancaires. On peut classer ces effets externes en trois catégories : ceux qui affectent les petits déposants (qui courent le risque de perdre leurs dépôts) ; ceux qui affectent les créanciers des banques ; et ceux qui affectent la stabilité du système financier dans son ensemble (du fait […] Lire la suite

BANQUE - Supervision prudentielle

  • Écrit par 
  • Jézabel COUPPEY, 
  • Dominique PLIHON
  •  • 6 046 mots

Dans le chapitre « L'intégration des métiers de la finance »  : […] Face à l'intégration croissante des trois grands métiers de la finance, les instances de supervision qui demeurent spécialisées par institution sont démunies et ne peuvent que s'engager à renforcer leur coopération. Si cette intégration n'aboutit pas partout, en raison du maintien d'obstacles réglementaires, à l'émergence de véritables conglomérats financiers, elle se traduit dans de nombreux pay […] Lire la suite

COFACE (Compagnie française d'assurance pour le commerce extérieur)

  • Écrit par 
  • Marie-France BAUD-BABIC, 
  • Olivier MARTY
  •  • 471 mots

Créée en 1946, le groupe Coface est un des principaux acteurs mondiaux de l'assurance-crédit, en France et à l'international. Il a pour homologues et concurrents Euler-Hermes, en France et en Allemagne, et Eximbank, aux États-Unis. Son rôle est de sécuriser les échanges commerciaux de ses clients en analysant, prévenant et couvrant leurs risques pays, sectoriels ou de crédit. […] Lire la suite

CRÉDIT

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques BURGARD
  •  • 5 231 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Risques et garanties »  : […] Des nombreux risques auxquels est exposée une banque, le plus grave et le plus traditionnel découle de l'activité de prêteur. Le banquier est toujours exposé à la défaillance de son débiteur. Analyser le risque, le prévenir si possible, détecter sa réalisation, se garantir sont des aspects permanents du métier de banquier, lequel prête l'argent d'autrui, opère avec des marges étroites et dispose d […] Lire la suite

DÉMOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Hervé LE BRAS
  •  • 8 952 mots

Dans le chapitre « L'invention de la mortalité »  : […] À l'instar de l'idée de population, celle de mortalité est récente. La mort a été beaucoup étudiée dans l'Antiquité et au Moyen Âge, mais sous l'angle de la longévité, c'est-à-dire de l'âge le plus élevé que l'homme pouvait espérer atteindre. Le terme mortalité désignait, jusqu'au xvii e  siècle, les ravages causés par les guerres et les épidémies. Avec Petty et son ami John Graunt, qui signent, […] Lire la suite

JUSTICE - Les institutions

  • Écrit par 
  • Loïc CADIET
  •  • 13 654 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les parties et les frais de la justice »  : […] Sur les parties pèse en effet la charge des frais du procès, ce que l'on appelle les dépens. Sauf décision contraire du juge, ces frais incombent en principe à la partie perdante, qui supporte ainsi ses propres débours et ceux de son adversaire. Cette charge, normale en elle-même, risque cependant de pénaliser les justiciables les moins fortunés, ce qui est de nature à porter atteinte au principe […] Lire la suite

Les derniers événements

France. Jugement favorable aux chômeurs « recalculés ». 15-29 avril 2004

de cette décision, affirmant que, si l'ensemble des « recalculés » obtenaient gain de cause, le coût pour l'assurance-chômage – déjà déficitaire de 8 milliards d'euros – serait au moins de 1,5 milliard d'euros. Le 29, la C.F.D.T., la C.F.E.-C.G.C. et la C.F.T.C., signataires de la convention de l'Unedic de décembre 2002, réclament, tout comme la C.G.T. et F.O., le rétablissement des « recalculés » dans leurs droits. […] Lire la suite

Pour citer l’article

« ASSURANCE - Vue d'ensemble », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 janvier 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/assurance-vue-d-ensemble/