FARHADI ASGHAR (1972- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Cinéaste iranien, Asghar Farhadi est né à Khomein Shahr près d'Ispahan (Iran) en 1972. Intéressé par le cinéma et le théâtre, il réalise son premier court-métrage à l'âge de douze ans, s'inscrit à l'université de Téhéran, et obtient une maîtrise de mise en scène en 1998. Avant son premier long-métrage, Danse avec la poussière (Raghss Dar Ghobar, 2003), il élabore six courts-métrages et deux séries télévisées.

Asghar Farhadi se distingue autant de ses aînés comme Abbas Kiarostami (dont les œuvres s'ancrent souvent dans le monde rural) que des cinéastes engagés de sa génération comme Mohammad Rasoulof. Il réalise, souvent, un cinéma urbain, non ouvertement contestataire. La radiographie des rapports entre classe moyenne et couches populaires offre un terrain favorable à ses investigations. Il écorne, dans son deuxième film, Les Enfants de Belle Ville (Shahr-é ziba, 2004), la justice locale fondée sur la loi islamique, mais sans choquer, car il met au point dès cet opus sa méthode créatrice. Il montre des personnages qui poursuivent un but dont ils ne veulent pas se départir, mais qui ne mettent jamais frontalement en cause la société dans laquelle ils vivent. Le style du réalisateur est légèrement distancié et fluide. Dans ce film matriciel, un délinquant tente, à sa sortie de prison, d'obtenir la grâce d'un ami coupable de meurtre, en plaidant sa cause auprès du père de la victime (le seul à pouvoir lui éviter, en retirant sa plainte, la peine de mort). Les protagonistes appartiennent tous, dans Beautiful City, à la classe des défavorisés.

C'est avec son troisième film, La Fête du feu (Chahar shanbé suri, 2006) que Farhadi parachève son univers : couples aisés et domestiques se côtoient, s'observent, s'opposent ; le film montre bien leur différence de condition et de vision du monde. Avant le tournage, de longues répétitions ont permis de donner aux protagonistes une personnalité bien trempée.

Une séparation (Jodayi é Nader az Simin, 2011), ours d'or à Berlin, s'organise par thèmes et variations autour de cinq personnag [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Raphaël BASSAN, « FARHADI ASGHAR (1972- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/asghar-farhadi/