INDRIDASON ARNALDUR (1961- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Auteur de romans policiers, Arnaldur Indridason est devenu en quelques années l'écrivain islandais le plus populaire de son pays. Né le 28 janvier 1961, à Reykjavik, d'un père, Indridi G. Porsteinsson, lui-même écrivain, il fait des études supérieures à l'université d'Islande où il obtient un diplôme d'histoire (1996). Devenu journaliste, il travaille au Morgunblađiđ (1981-1982) avant de devenir critique de cinéma dans le même journal (1986-2001), puis de vivre de sa plume en écrivant des romans.

La partie la plus importante de son œuvre consiste en une série de romans consacrée au commissaire Erlendur Sveinsson qui, de 1997 à 2013, connaîtra treize enquêtes. Ce policier officie dans un pays de 300 000 habitants où les faits divers sont portion congrue tandis que le « polar » ne fait pas partie des traditions nationales. Malgré ce lourd handicap, Analdur Indridason, se réclamant de l'influence du couple de romanciers suédois Maj Sjowall et Per Wahlöö, publie des enquêtes policières qui s'inscrivent dans la mouvance du roman noir. Son troisième opus, La Cité des jarres (2000), traduit en 2005, a permis aux lecteurs français de découvrir avec ravissement ce nouvel enquêteur. Il ne travaille pas seul, mais avec deux assistants : un homme, Sigurdur Oli et une femme, Elinborg. Cette série avait débuté avec deux titres, Synir duftsins (1997) et Daudarósir (1998).

Avec La Cité des jarres, le trio d'enquêteurs s'est fait connaître et apprécier par les lecteurs français et ceux des très nombreux pays où les livres ont été diffusés. Dans ce récit, Erlendur et ses collègues enquêtent sur l'assassinat à coups de cendrier d'un vieillard, un certain Holberg, retrouvé mort dans son salon. L'étrange message posé sur le corps de la victime, un ordinateur rempli de fichiers à caractère pornographique et, au fond d'un tiroir, la photo de la tombe d'une enfant, autant d'indices qui vont conduire les policiers à remonter dans le passé aussi bien individuel qu'historique, thème récurrent des enquêtes nordiq [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  INDRIDASON ARNALDUR (1961- )  » est également traité dans :

POLICIER ROMAN

  • Écrit par 
  • Claude MESPLÈDE, 
  • Jean TULARD
  •  • 16 578 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les pays nordiques »  : […] Depuis la fin des années 1960, le roman policier à contenu social s'est développé dans de nombreux pays. En Suède, dès 1965, le couple formé par Maj Sjöwall et Per Wahlöö se livrait à une violente critique du « paradis suédois » avec une série de dix enquêtes menées par l'inspecteur Martin Beck et ses hommes. Ce changement radical au cœur d'une littérature policière jusque-là assez classique a gé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-policier/#i_55055

Pour citer l’article

Claude MESPLÈDE, « INDRIDASON ARNALDUR (1961- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/arnaldur-indridason/