ONASSIS ARISTOTE (1906-1975)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Célèbre armateur grec et l'un des hommes les plus riches du monde (sa fortune était évaluée à un milliard de dollars), Aristote Onassis fut en même temps une personnalité mondaine extrêmement en vue.

Fils d'un riche marchand de tabac, il naît à Smyrne (aujourd'hui Izmir). La prise de la ville par les Turcs en 1922 ruine sa famille, qui s'enfuit en Grèce, d'où le jeune Aristote part l'année suivante pour Buenos Aires.

Standardiste la nuit, il se livre aussi avec succès à l'importation de tabac d'Orient et crée une fabrique de cigarettes. Il devient consul de Grèce et, en 1931, fête son premier million de dollars.

Au début des années 1930, persuadé que la crise économique allait se dissiper dans un proche avenir, il avait acheté pour 120 000 dollars six cargos canadiens qui avaient coûté deux millions de dollars chacun dix ans auparavant. À la veille de la Seconde Guerre mondiale, il était à la tête d'une importante flotte marchande et avait pris livraison de son premier pétrolier. Il met ses navires au service des Alliés. Pour le récompenser, les États-Unis lui cèdent à vil prix vingt-trois liberty ships, à condition que les navires demeurent sous le contrôle de compagnies américaines. L'astucieux armateur tourne cette clause, mais il lui en coûtera une amende de sept millions de dollars.

Qu'importe, Onassis, grâce à la guerre de Corée, devient, avec Stavros Livanos et Stavros Niarchos, l'un des « Grecs en or ». Il a d'ailleurs épousé en 1946 la fille de Livanos, Tina.

Suivant son intuition, il lance en 1953 le premier supertanker du monde. Ses pétroliers géants adaptés au contournement de l'Afrique par le Cap, lui feront gagner 115 millions de dollars pendant la crise de Suez. Il essuie cependant un échec avec une flotte baleinière entre 1948 et 1956. Mais, à sa mort, le 15 mars 1975, il avait en commande six pétroliers d'une jauge totale de deux millions de tonnes, dont deux de 426 000 tonnes chacun, et il possédait cinquante-six navires, dont quarante-cinq pétroliers, soit 5 586 000 tonnes. Tous ces navires, sauf un, b [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : journaliste, ancien maître de conférences à l'université d'Alexandrie

Classification

Pour citer l’article

Raymond MORINEAU, « ONASSIS ARISTOTE - (1906-1975) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/aristote-onassis/