ARI UP (1962-2010)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Chanteuse britannique d'origine allemande, Ari Up fonde, à peine âgée de quatorze ans, le groupe de punk-rock, de reggae et de musique expérimentale The Slits, très actif dans les années 1970.

Née le 17 janvier 1962, à Munich, Ariane Daniele Forster, fille d'un impresario, passe une grande partie de son enfance entourée de certains des grands noms de l'industrie de la musique. Joe Strummer, le chanteur des Clash, lui apprend ainsi à jouer de la guitare ; John Lydon, chanteur des Sex Pistols, plus connu sous le nom de Johnny Rotten, deviendra son beau-père. En dépit d'une absence quasi totale de formation musicale, l'adolescente monte en 1976 un trio punk féminin et prend pour nom de scène Ari Up. Un an plus tard, elle figure avec ses complices en première partie des Clash. En 1979, les trois jeunes femmes sortent leur premier album, Cut, à la pochette provocante : elles y apparaissent en effet les seins nus, couvertes de boue. Le disque, un des plus grands succès de la fin de la période punk, mêle des rythmes reggae à des idées féministes et impertinentes. L'album suivant, Return of the Giant Slits (1981), verse davantage dans l'expérimentation, mais conserve le son qui constitue la signature du groupe. Ce dernier éclate peu après, mais son discours féministe punk aura jeté les bases du mouvement « riot grrrl » des années 1990. En 2005, la chanteuse publie un disque en solo, Dread More Dan Dead, et reforme peu après les Slits, avec la bassiste d'origine, Tessa Pollitt. Ari Up meurt le 20 octobre 2010, à Los Angeles.

—  Michael RAY

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Michael RAY, « ARI UP (1962-2010) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ari-up/