APOSTILLE (G. Genette)Fiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Troisième dictionnaire de l'auteur, publié après Bardadrac (2006) et Codicille (2009), Apostille (Seuil, 2012) poursuit pour le plus grand plaisir de ses lecteurs l'aventure de ce qu'on pourrait caractériser comme une gaie science autobiographique. Le conseil de lecture – réitéré par l'auteur – reste le même : il faut lire l'ouvrage dans l'ordre, de A à Z, quitte à ne pas résister à la tentation, à contredire la consigne et aller trop de l'avant (pour se jeter, par exemple, sur les nouveaux « médialectes » et autres « mots-chimères » qui forment un livre dans le livre) avant de revenir sagement en arrière car on s'aperçoit vite que l'on a probablement manqué quelque chose. La leçon, valable pour chaque livre considéré en lui-même, l'est aussi pour l'ensemble de l'œuvre, ce qui offre au lecteur un fil rouge qui unit les différents ouvrages entre eux.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : professeur d'études cinématographiques et d'esthétique à l'université de Paris-Est-Marne-la-Vallée

Classification

Pour citer l’article

Marc CERISUELO, « APOSTILLE (G. Genette) - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/apostille/