GRAZZINI ANTON FRANCESCO, dit LE LASCA (1503-1583)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

D'une famille de notaires florentins dont certains occupèrent des charges importantes au xvie siècle, Anton Francesco Grazzini dit le Lasca, contrairement à une légende qui faisait de lui un apothicaire, n'exerça jamais aucune activité professionnelle. On connaît peu de chose de sa jeunesse car il ne fait parler de lui qu'à la fin du règne d'Alexandre de Médicis. Ses sympathies le portent du côté des opposants au régime ; mais, lorsque Côme Ier prend le pouvoir en 1537 et cherche à rallier à lui les intellectuels, il profite de cette ouverture et, en novembre 1540, dans la maison de Giovanni Mazzuoli, il fonde avec ses amis, dont la plupart exercent une activité marchande, l'académie des Umidi. Le groupe est en contact étroit avec des Florentins qui se trouvent à Padoue où s'est ouverte l'académie des Infiammati. Lasca commence à composer de nombreuses œuvres, des poésies pétrarquisantes, des poésies burlesques inspirées par Berni, des chants de carnaval et des comédies. Sa farce Le Religieux (Il Frate) sera jouée en 1541. Deux seulement de ses comédies, La Jalousie (La Gelosia, 1551) et La Possédée (La Spiritata, 1560), seront représentées. Les autres sont Les Mariages (I Parentadi), La Bigote (La Pinzochera), La Sorcière (La Strega), La Sibylle (La Sibilla), Le Stratagème (L'Arzigogolo), qui ne sont publiées qu'en 1582 à Venise.

En 1541, Côme Ier transforme l'académie des Umidi en une institution culturelle d'État, l'Académie florentine. La bourgeoisie marchande traditionnelle ne joue plus un grand rôle à Florence et les valeurs culturelles qui relevaient d'elle sont en voie de liquidation. L'activité éditoriale de Lasca, qui a été exclu de l'Académie avec ses amis en 1547, vise à sauvegarder un patrimoine culturel en train de mourir. En 1548, il édite les œuvres de Francesco Berni (1498 env.-env. 1535) et d'autres poètes burlesques, en 1552 les sonnets de Burchiello (mort en 1448) et, en 1559, les chants de carnaval florentins. Dans le même temps, presque clandestinement, il reprend et étoffe son recueil de nouvelles Les [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Michel PLAISANCE, « GRAZZINI ANTON FRANCESCO, dit LE LASCA (1503-1583) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/anton-francesco-grazzini/