LLOYD WEBBER ANDREW (1948- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le compositeur britannique Andrew Lloyd Webber, dont les œuvres éclectiques inspirées par le rock ont contribué au renouveau du théâtre musical à Londres et à Broadway, naît le 22 mars 1948 à Londres. Il fait ses études au Magdalen College d'Oxford et au Royal College of Music de Londres. Encore étudiant, il commence à collaborer avec Timothy Rice à des productions dramatiques, Rice écrivant les paroles sur la musique de Lloyd Webber. Leur première entreprise importante est Joseph and The Amazing Technicolor Dreamcoat (1968), cantate pop pour enfants qui remportera un succès international dans une version révisée plus longue, créée en 1973. Elle est suivie de l'opéra rock Jesus Christ Superstar (1971), œuvre très populaire mais controversée qui mêle les formes classiques et la musique rock pour raconter l'histoire de la vie de Jésus. Ce spectacle est un énorme succès à Londres. La dernière collaboration majeure de Lloyd Webber avec Rice est Evita (1978), comédie musicale évoquant Eva Perón, l'épouse du dictateur argentin Juan Perón.

Dans sa comédie musicale Cats (1981), Lloyd Webber met en musique un texte tiré d'un livre pour enfants de T. S. Eliot. La production londonienne de Cats devient la comédie musicale qui tiendra l'affiche le plus longtemps dans l'histoire du théâtre britannique et, en 1997, la production de Broadway bat le record détenu par A Chorus Line pour devenir le spectacle le plus joué à Broadway ; le 10 septembre 2000, Cats quitte l'affiche new-yorkaise après 7 485 représentations. Avec les paroliers Charles Hart et Richard Stilgoe, Lloyd Webber compose ensuite le triomphal Phantom of The Opera (Le Fantôme de l'Opéra, 1986), qui, le 9 janvier 2006, bat le record des 7 485 représentations de Cats à Broadway. Le succès est encore plus important à Londres, où la neuf millième représentation a lieu le 31 mai 2008. Le compositeur écrit avec les paroliers Glenn Slater et Charles Hart une suite intitulée Love Never Dies (2010). Parmi ses autres comédies musicales, on peut citer Song and Dance (1982), Starlight Express (1984), Aspects of Love (1989), Sunset Boulevard (1993), Whistle Down the Wind (1998), The Beautiful Game (2000), The Woman in White (2004), Stephen Ward the Musical (2013). Il a été anobli en 1992.

Cats, d’Andrew Lloyd Webber

Cats, d’Andrew Lloyd Webber

photographie

La comédie musicale Cats (1981) d'Andrew Lloyd Webber, représentée ici à Moscou en 2005, est un des plus grands succès de l'histoire du théâtre britannique et américain. 

Crédits : Kojoku/ Shutterstock

Afficher

Grands spectacles, mélodies éclatantes, mises en scène efficaces et théâtrales : Lloyd Webber a réussi le mélange de genres aussi disparates que le rock and roll, les chansons de music-hall anglais et les formes lyriques dans une musique qui a conquis tous les publics.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  LLOYD WEBBER ANDREW (1948- )  » est également traité dans :

COMÉDIE MUSICALE

  • Écrit par 
  • Laurent VALIÈRE
  •  • 6 023 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le musical au Royaume-Uni : de Noël Coward et Ivor Novello à Andrew Lloyd Webber et Elton John »  : […] Les liens entre le quartier des théâtres à Londres, le West End, et Broadway sont étroits, à commencer par The Beggar's Opera , premier opéra satirique britannique, présenté dès 1750 à New York, dans ce qui est encore une colonie britannique. Entre 1935 et 1967, cent vingt-sept nouvelles comédies musicales britanniques sont présentées dans le West […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comedie-musicale/#i_40307

Pour citer l’article

« LLOYD WEBBER ANDREW (1948- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/andrew-lloyd-webber/