ESSEL ANDRÉ (1918-2005)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Homme politique et homme d'affaires français. Fils de négociant en textiles, le lycéen André Essel s'engage en politique sous le choc de l'émeute parisienne de février 1934. Il s'inscrit aux Jeunesses socialistes puis, découvrant Trotski, il participe à la fondation, en 1936, de la Jeunesse socialiste révolutionnaire, qui le nomme ensuite responsable de la propagande. Pendant l'Occupation, il sera journaliste dans la presse clandestine. De 1945 à 1947, il milite en tant que secrétaire national des Jeunesses socialistes, avant de rompre avec ce mouvement pour se consacrer au commerce. De sa rencontre avec Max Théret naît, en 1954, la F.N.A.C. (Fédération nationale d'achats des cadres), qui invente un nouveau mode de consumérisme culturel. Il en devient le gérant. Le développement de l'entreprise exigeant des financements extérieurs, l'U.A.P. et Paribas prennent 40 p. 100 du capital en 1970. Essel reste P.-D.G. de 1971 à 1983, année où il prend sa retraite dans un climat conflictuel.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« ESSEL ANDRÉ - (1918-2005) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-essel/