BAREAU ANDRÉ (1921-1993)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

André Bareau a été la totale incarnation des vertus que requiert l'étude approfondie du bouddhisme et de celles qu'elle est susceptible d'apporter en retour. Né en 1921 à Saint-Mandé, il passa à dix-sept ans le concours de l'école normale d'Auteuil et s'y prépara au métier d'instituteur, mais son attirance pour la philosophie allait le conduire dans une voie différente. L'intérêt qu'éveilla bientôt en lui la pensée indienne l'entraîna vers l'apprentissage du sanskrit et du pāli et, par la suite, selon la solide tradition qui s'était établie dans notre pays depuis le xixe siècle, vers celui de ces autres langues essentielles pour l'approche historique du bouddhisme que sont le chinois et le tibétain. Il ne négligea pas non plus celui du japonais, que rendent si utile tant de travaux fondamentaux. Ses maîtres principaux furent Jean Filliozat et Paul Demiéville, et l'on voit à travers son œuvre, si riche en développements neufs, le lien qui n'a cessé de le rattacher à eux. Pour reprendre une expression fameuse, on dira qu'il fut celui à qui fut “transmise la lampe” qu'eux-mêmes avaient reçue des mains de Sylvain Lévi. Pourtant, dès son second ouvrage, intitulé Les Conciles bouddhiques (1955), on le voit qui remet en cause certaines de leurs positions, ce pour quoi, dans son Avant-propos, il sollicite leur indulgence avec une charmante courtoisie.

Sa thèse de doctorat ès lettres, éditée quatre ans plus tôt, était le fruit de son attention au problème qui se pose à propos de toute grande pensée religieuse et dont il avait voulu prendre la mesure en ce qui concerne le bouddhisme : L'Absolu en philosophie bouddhique. Évolution de la notion d'asaṃskṛta (c'est-à-dire d'incomposé). Dans le bouddhisme originel, seul avait été reconnu de nature incomposée, autrement dit impérissable, le nirvāṇa, ou extinction, mais, dans la doctrine de certaines écoles, la liste des incomposés allait s'allonger plus ou moins. André Bareau devait montrer un intérêt qui ne décrut jamais pour l'étude comparée des positions des écoles sur toutes les [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : membre de l'Institut (Académie des inscriptions et belles-lettres), professeur au Collège de France.

Classification

Pour citer l’article

Bernard FRANK, « BAREAU ANDRÉ - (1921-1993) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-bareau/