AMOUR (M. Haneke)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Onzième long-métrage de Michael Haneke réalisé pour le grand écran, Amour ne peut surprendre que ceux qui perçoivent d'abord ce cinéaste sous l'angle de la violence, du pessimisme ou de la froideur intellectuelle. En effet, ce film – qui montre un couple d'octogénaires, lié par une complicité tant amoureuse que culturelle, soudain confronté à l'insupportable réalité de la maladie – nous présente un Michael Haneke, artiste et homme, doté d'une sensibilité intense, apparemment absente de son œuvre jusqu'ici.

Non pas que Haneke se laisse aller à la sensiblerie du « cinéma mainstream ». Bien plutôt, il choisit d'aborder l'une de nos questions existentielles inéluctables – comment vivre avec la souffrance d'un être aimé – au moyen d'une symbiose parfaite entre l'approche clinique du sujet et sa sublimation esthétique. Une attitude engendrée tant par la disparition douloureuse de deux membres de sa famille que par son souci constant de représenter une situation, si atroce soit-elle, avec le plus de retenue possible.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : enseignant-chercheur retraité de l'université de Strasbourg

Classification

Pour citer l’article

Michel CIEUTAT, « AMOUR (M. Haneke) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/amour-m-haneke/