NORMAND ALFRED-NICOLAS (1822-1909)

Fils d'architecte, Normand pousse ses études d'architecture jusqu'au Grand Prix de Rome, 1846. À la pratique du traditionnel relevé architectural dessiné, il ajoute celui de la photographie, technique alors nouvelle, réalisant de nombreux calotypes pendant son séjour italien. Grâce à son érudition archéologique, il construit la Maison pompéienne du prince Napoléon, avenue Montaigne (détruite en 1890). De ses autres travaux, le plus important est la prison de Rennes (1867-1876) considérée à l'époque comme un modèle de bâtiment carcéral parce que son plan apportait une variation nouvelle au système panoptique.

—  Annie JACQUES

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 1 page

Écrit par :

  • : conservateur de la bibliothèque et des collections de l'École nationale supérieure des beaux-arts, Paris

Classification

Pour citer l’article

Annie JACQUES, « NORMAND ALFRED-NICOLAS - (1822-1909) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-nicolas-normand/