KARELINE ALEXANDRE (1967- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le 27 septembre 2000, à Sydney, l'Américain Rulon Gardner devient champion olympique de lutte gréco-romaine, dans la catégorie des moins de 130 kilos, en dominant en finale le Russe Alexandre Kareline. C'est un événement considérable et la fin d'une légende : le Russe n'avait jamais connu la défaite depuis 1987.

Alexandre Kareline est né le 19 septembre 1967 à Novossibirsk. Il est champion olympique en 1988 à Séoul et en 1992 à Barcelone. Malgré une blessure à la clavicule qui semble hypothéquer sa carrière, il obtient une troisième médaille d'or en 1996 à Atlanta, en battant en finale l'Américain « Matt » Ghaffari. Pour lui, l'heure de la retraite semble avoir sonné. D'autant plus que la Fédération internationale a décidé de modifier les catégories de poids, et de fixer la limite à 125 kilos au lieu de 130. Elle va y renoncer, car Kareline envisage de poursuivre sa carrière jusqu'à Sydney. Le champion dicte sa loi à la Fédération !

Alexandre Kareline

Alexandre Kareline

photographie

Alexandre Kareline (maillot rouge, à gauche) domine l'Américain « Matt » Ghaffari en finale de la compétition de lutte gréco-romaine, dans la catégorie des super-lourds, aux jeux Olympiques d'Atlanta, en 1996. Il est considéré comme le plus grand champion de lutte de tous les temps, et est... 

Crédits : Alexander Hassenstein/ Bongarts/ Getty Images

Afficher

Après sa défaite, Alexandre Kareline, qui remporta également tous les titres de champion du monde de 1989 à 1999 (neuf), regretta peut-être ce choix. Il n'en demeure pas moins qu'il restait une idole dans son pays. Vladimir Poutine lui demanda de le soutenir lors des campagnes pour les élections législatives de décembre 1999 et présidentielle de mars 2000, et Alexandre Kareline a été élu en 1999 à la Douma comme représentant de la Sibérie orientale.

—  Pierre LAGRUE

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification


Autres références

«  KARELINE ALEXANDRE (1967- )  » est également traité dans :

ATLANTA (JEUX OLYMPIQUES D') [1996] - Chronologie

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 3 826 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « 23 juillet »  : […] En lutte gréco-romaine, le Russe Alexandre Kareline est champion olympique pour la troisième fois consécutivement dans la catégorie des 130 kg : en finale, il bat difficilement, à l'issue de la prolongation, l'Américain d'origine iranienne « Matt » Ghaffari. Danyon Loader remporte le 400 mètres nage libre. L'Américain Jeff Rouse gagne le 100 mètres dos, devant deux Cubains. Les Américains s'adjuge […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « KARELINE ALEXANDRE (1967- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 avril 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-kareline/