MANGUEL ALBERTO (1948- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

« Le lecteur universel », ainsi pourrait-on qualifier Alberto Manguel, écrivain polyglotte, tant son amour des livres, mêlant les genres, les langues et les thèmes, semble se confondre avec l'espace entier de la littérature. Son errance de pays en pays, son œuvre polymorphe, son érudition rendent compte de cette passion. Sa conception de la lecture est aussi subversive que jubilatoire : « Il n'y a que les fous et les professeurs de littérature qui lisent dans l'ordre. [...] Mais le vrai lecteur est un anarchiste. [...] La lecture, c'est l'exercice de la liberté absolue. »

Né en 1948 à Buenos Aires, Alberto Manguel passe une partie de son enfance en Israël, où son père était ambassadeur d'Argentine. Sa nurse lui parle en anglais et en allemand. À Buenos Aires, en 1955, il sera un des lecteurs de Borges (Chez Borges, 2004). Après un voyage en Europe et un séjour à Tahiti, il s'installe au Canada en 1982, et devient citoyen canadien en 1985. Il demeure en France depuis 2001, entouré d'une bibliothèque de plus de 35 000 volumes. En 2004, le prix Roger Caillois a été attribué à l'ensemble de son œuvre écrite en anglais ou en espagnol. Car, « ... loin d'être, une malédiction, la multiplicité des langues et des cultures permet de construire un monde plus ouvert et plus riche ».

« Lire, c'est vivre » : telle est la devise de cet amoureux des mots et des langues étrangères, qu'elles soient mortes ou vivantes. L'essai, l'article, le roman, la critique ou la traduction : Manguel pratique avec art tous ces domaines. Son Dictionnaire des lieux imaginaires (écrit avec Gianni Guadalupi, 1980) est ainsi l'inventaire facétieux des lieux d'une géographie de fiction, décrits à la manière des guides Baedekers d'autrefois.

Une érudition imposante sous-tend le bonheur de lire de Manguel. Il le montre lorsque, dans Une histoire de la lecture (1996), il fait le récit, entrecoupé d'anecdotes, des mentalités et des façons de lire à travers les siècles, depuis les premières tablettes sumériennes jusqu'à nos jours. Une histoire sans fin dès lors qu'« aucu [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : professeur émérite des Universités, membre correspondant de la Real Academia Española

Classification

Pour citer l’article

Bernard SESÉ, « MANGUEL ALBERTO (1948- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/alberto-manguel/