COSSERY ALBERT (1913-2008)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Au mois de juin 2008 disparaissait à Paris, dans la chambre 58 de l'hôtel de Louisiane qu'il occupait à Saint-Germain-des-Prés depuis 1945, un écrivain dérangeant aux allures de dandy, campé dans un refus obstiné des valeurs d'une société dont il n'aura cessé de clamer l'imposture, s'efforçant de la combattre par la dérision et le rire. Dès 1964, il revendiquait ce refus de toute compromission ; alors que Pierre Dumayet lui demandait si ses romans ne s'apparentaient pas aux contes philosophiques, il avait répondu avec fermeté que ses livres étaient ancrés dans le réel : « tout ce que j'écris a été observé dans la rue ». De fait, si ses romans ont pour toile de fond un Proche-Orient enraciné dans sa mémoire affective (Le Caire, Alexandrie, Damiette ou encore un émirat du désert), Cossery estime que leur propos est universel.

Né le 3 novembre 1913 au Caire, dans une famille de petits propriétaires terriens qu'il évoque dans Les Fainéants dans la vallée fertile (1948), Albert Cossery poursuit des études chez les pères jésuites puis au lycée français. Ses premières nouvelles paraissent dans la revue La Semaine égyptienne. À dix-sept ans, il se rend une première fois à Paris, pour y étudier. En réalité, il y fera la noce. En 1933, il publie au Caire son premier livre Les Hommes oubliés de Dieu, un recueil de nouvelles. Sur le conseil de son ami Lawrence Durrell, Henry Miller introduira ce recueil de nouvelles aux États-Unis. Selon celui-ci, « aucun [écrivain] ne décrit de manière plus poignante ni plus implacable l'existence des masses humaines englouties ». En 1939, Albert Cossery revêt, « pour voyager », le costume de steward sur le paquebot Port-Saïd qui rallie New York. Il y passera six ans de sa vie avant de débarquer à Paris, en 1945, à la demande de l'éditeur algérois Edmond Charlot, ami d'Albert Camus, fraîchement installé à Paris, et désireux de rééditer le livre.

En 1944, paraît La Maison de la mort certaine. Leur maison menaçant de s'effondrer, ses habitants, tous illettrés, font [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Yves KIRCHNER, « COSSERY ALBERT - (1913-2008) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 décembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-cossery/