LIPIETZ ALAIN (1947- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Alain Lipietz est un économiste français et un homme politique engagé dans le mouvement écologiste. Ce n'est sans doute pas comme candidat, éphémère, à l'élection présidentielle de 2002 qu'Alain Lipietz laissera une trace dans l'histoire. Sauf pour illustrer un très bel exemple de ratage politique, preuve s'il en était besoin qu'il ne suffit pas d'être un intellectuel brillant, pour réussir à convaincre l'opinion publique. Brillant, nul doute qu'il le soit, cet économiste tenté par la politique, entré chez les Verts en 1988 et devenu depuis lors l'une des éminences (grises) de ce parti écologiste. Il le sait, et il aime le faire savoir, au point que la page d'accueil de son site Internet indique immédiatement la mention de sa place de deuxième au concours d'entrée de Polytechnique, puis de son grade d'ingénieur en chef des Ponts et Chaussées. Un titre que les spécialistes de la haute fonction publique française apprécient à sa valeur, puisqu'il signifie que l'on est sorti en suffisamment bon rang – dans les dix premiers – pour choisir le corps des Ponts et Chaussées, plébiscité (avec l'inspection des Finances et les Mines) par les mieux placés, notamment pour les primes confortables qu'il verse à ses ingénieurs. Bref, Alain Lipietz est « corpsard », comme on dit dans le jargon : il fait partie de l'un des corps les plus prestigieux de la haute fonction publique. Et s'il aime également rappeler qu'il fut champion de France universitaire de parachutisme en équipe en 1968, l'année de sa sortie de l'X, c'est pour suggérer qu'il n'est pas simplement un « crâne d'œuf », comme disent les Américains pour désigner les intellectuels de haute volée, mais qu'il est aussi un sportif. Bref un homme complet.

Bien qu'il en fût vite débarqué, quel diable poussa Alain Lipietz dans la galère d'une campagne présidentielle ? Le rôle des intellectuels, surtout s'ils sont économistes, est traditionnellement de conseiller le prince, pas de le remplacer. [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : conseiller de la rédaction du journal Alternatives économiques

Classification


Autres références

«  LIPIETZ ALAIN (1947- )  » est également traité dans :

FRANCE - L'année politique 2001

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 3 457 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'objectif de l'élection présidentielle de 2002 »  : […] À la fin de 2001, alors que les deux têtes de l'exécutif n'avaient pas encore officiellement annoncé leur candidature – le Premier ministre se déclarant seulement « candidat probable » –, les prétendants se sont multipliés. Ainsi, devaient alors être candidats (sauf renoncement ultérieur ou impossibilité de réunir les cinq cents signatures d'élus nécessaires), François Bayrou (U.D.F.), Olivier Bes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-l-annee-politique-2001/#i_32661

Les derniers événements

14-15 décembre 2002 • FranceÉchec du congrès des Verts.

Le 14, le congrès des Verts, réuni à Nantes, adopte, à une faible majorité, la motion commune proposée par l'aile gauche du parti, représentée par Alain Lipietz et Yves Contassot, et par le « Pôle écolo ». L'ancienne direction, incarnée par le candidat à la dernière élection présidentielle, Noël [...] Lire la suite

13-29 octobre 2001 • FranceDésignation de Noël Mamère comme candidat des Verts à la présidentielle.

Le 13, les militants des Verts se prononcent par référendum contre le maintien d'Alain Lipietz comme candidat à l'élection présidentielle, à la suite des polémiques qui ont émaillé le début de sa campagne. Le 14, le Conseil national interrégional des Verts désigne Noël Mamère comme nouveau [...] Lire la suite

1er-24 septembre 2001 • FranceConfusion chez les Verts autour de la candidature d'Alain Lipietz.

pas définitivement l'amnistie, est en accord avec les propos tenus en août par le candidat du mouvement écologiste à l'élection présidentielle, Alain Lipietz. Son rival, Noël Mamère, candidat malheureux à l'investiture de son parti, annonce aussitôt qu'il se retire du comité de campagne d'Alain Lipietz. Le 8 [...] Lire la suite

1er-30 août 2001 • FranceAssassinat du chef nationaliste corse François Santoni.

, alors que le reste de la classe politique dénonce les exigences des nationalistes, Alain Lipietz, candidat des Verts à l'élection présidentielle, déclare, en établissant un parallèle avec la guerre d'Algérie, que « dans l'Histoire, quand on termine une guerre civile, il y a amnistie », tout en estimant [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Denis CLERC, « LIPIETZ ALAIN (1947- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/alain-lipietz/