RIGGIN AILEEN (1906-2002)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'Américaine Aileen Riggin remporta deux fois l'épreuve de plongeon aux jeux Olympiques (1920, 1924) et ajouta à sa collection une médaille de bronze en natation de course (1924), un exploit alors unique.

Aileen Riggin Soule est née le 2 mai 1906 à Newport (Rhode Island). Enfant, elle pratique la natation aux Philippines, où son père, officier dans la Navy, est en poste. Puis, à treize ans, elle s'initie au plongeon : elle comprend rapidement que sa condition féminine et son jeune âge constituent des obstacles pour assumer son désir de participer à des compétitions.

Au début du xxe siècle, il n'existe en effet pas d'infrastructures permettant aux plongeuses de s'entraîner, et elle doit se satisfaire d'une « cuvette » formée sur le rivage de Long Island, à New York. La jeune fille et Helen Wainwright, toutes deux âgées de quatorze ans, se qualifient dans l'équipe américaine qui doit disputer les jeux Olympiques d'Anvers en 1920, mais leur participation n'est pas garantie : en ce temps, certains estiment qu'une activité physique intense nuit à la santé des adolescentes et qu'elle peut même contrarier leur fertilité. Les deux jeunes filles sont finalement autorisées à participer aux Jeux. Néanmoins, tout est fait pour leur rappeler qu'elles ne sont que des enfants, y compris pour ce qui est de l'aspect vestimentaire : elles reçoivent pour tenue des jupes courtes (jugées appropriées pour des jeunes filles) inélégantes plutôt que les longues jupes à la mode que portent les femmes de l'équipe américaine.

À Anvers, l'épreuve féminine au tremplin (3 mètres) est inscrite pour la première fois au programme olympique : la frêle Aileen Riggin (1,40 m, 30 kg) inaugure le palmarès, alors qu'Helen Wainwright obtient la médaille d'argent. Quatre ans plus tard, aux jeux Olympiques de Paris, Aileen Riggin s'adjuge la médaille d'argent au tremplin, devancée par sa compatriote Elizabeth Becker, et elle obtient la médaille de bronze dans le 100 mètres dos.

Aileen Riggin fut par ailleurs championne des [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Classification

Pour citer l’article

« RIGGIN AILEEN - (1906-2002) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 janvier 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/aileen-riggin/