Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

NAVETTE COLUMBIA ACCIDENT DE LA (1er février 2003)

Équipage de la navette <it>Columbia</it> - crédits : NASA

Équipage de la navette Columbia

Lancée le 16 janvier 2003, la navette américaine Columbia se désintègre le 1er février lors de la phase de rentrée dans l'atmosphère. L'accident coûte la vie à ses sept astronautes : les Américains Rick D. Husband, William C. McCool, David M. Brown, Michael P. Anderson et Laurel Blair Salton Clark, l'Américaine originaire de l'Inde Kalpana Chawla et le premier astronaute israélien, Ilan Ramon. Le 26 août 2003, sept mois après le drame, l'amiral Harold W. Gehman Jr. a rendu publiques les conclusions de la commission d'enquête qu'il présidait (Columbia Accident Investigation Board [CAIB]) : un morceau de mousse isolante qui protégeait le réservoir central a heurté l'aile gauche de la navette au moment du décollage, provoquant dans le bord d'attaque un trou de plusieurs dizaines de centimètres ; lors de la rentrée dans l'atmosphère, du plasma à très haute température provenant de la décomposition des molécules d'air a pénétré par ce trou à l'intérieur de l'aile en aluminium et entraîné la détérioration de sous-ensembles vitaux qui ont rendu la navette incontrôlable, amenant sa destruction dans l'atmosphère.

Le rapport met en évidence des responsabilités tant au niveau de la NASA qu'à celui des pouvoirs publics. Le retour en vol de la navette est conditionné par une série d'actions à mettre en œuvre, dont les plus importantes sont : la suppression de la mousse isolante et son remplacement par un système moins dangereux ; l'installation sur la navette de caméras pour détecter d'éventuels dommages causés lors du lancement ; dans ce même but, le lancement des navettes uniquement en plein jour ; l'utilisation de satellites-espions américains pour vérifier l'intégrité de la navette dans l'espace ; l'équipement du bras robotisé de la Station spatiale internationale (ISS pour International Space Station) avec des caméras d'inspection de la navette ; la mise à contribution de l'équipage de la station pour inspecter la navette ; la mise en place d'une capacité de réparation sur orbite des panneaux en carbone-carbone des bords d'attaque et des tuiles isolantes.

Sur le fond du dossier, le rapport, qui estime que les leçons de l'accident de la navette Challenger intervenu en 1986 n'ont pas été tirées, met l'accent sur d'autres aspects. Les quatre derniers présidents des États-Unis, notamment, sont mis en cause pour n'avoir pas su clairement redéfinir le programme spatial américain de l'après-guerre froide. D'autres lacunes sont énumérées, parmi lesquelles : des problèmes importants de management ; la lourdeur de la bureaucratie de la NASA ; la détérioration de l'efficacité des procédures de sécurité ; la fuite des compétences techniques ; le calendrier trop serré des vols.

Un changement radical des relations entre la NASA, la Maison-Blanche et le Congrès est par ailleurs suggéré. Le rapport critique aussi les administrations successives pour avoir diminué le budget alloué à la navette de 40 % en dix ans et pour avoir transféré des budgets vers l'ISS, forçant les équipes de la navette à faire « trop avec pas assez ».

C'est aussi la philosophie faster, better and cheaper (« plus vite, mieux et moins cher ») de l'administrateur précédent de la NASA, Dan Goldin, qui est mise en cause.

Le 25 juillet 2005, les vols de navette reprennent avec le lancement de Discovery. Toutefois, l'accident de Columbia accélère la décision de retirer la flotte des navettes dont le dernier vol orbital a lieu avec la navette Atlantisen juillet 2011. Les États-Unis dépendent alors des capsules russes Soyouzpour acheminer leurs astronautes vers l'ISS jusqu'à ce qu'un nouveau vaisseau américain prenne la relève.

Depuis 2006, la[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • Universalis : services rédactionnels de l'Encyclopædia Universalis

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Média

Équipage de la navette <it>Columbia</it> - crédits : NASA

Équipage de la navette Columbia

Voir aussi