ABOLITION INTERNATIONALE DE LA TRAITE ATLANTIQUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La traite des Noirs par l'Atlantique a débuté au xve siècle, à destination de l'Europe, mais c'est après la découverte de l'Amérique qu'elle a pris son essor, pour fournir de la main-d'œuvre aux plantations. Les estimations sur le nombre de personnes déportées d'Afrique en Amérique varient, pour la plupart, entre dix et vingt millions. Le xviiie siècle fut la pire période, mais il vit aussi les progrès du mouvement abolitionniste. En 1815, le congrès de Vienne prononça la première condamnation internationale, tout en laissant à chaque État le soin de la rendre effective. Les abolitions de la traite (précédant celles concernant l'esclavage) s'échelonnèrent sur la première moitié du xixe siècle, accompagnées de la répression, surtout assurée par les Anglais, de la traite clandestine. Parallèlement, depuis le Moyen Âge, une traite s'effectuait par le Sahara et la côte orientale de l'Afrique vers le Maghreb et le Proche-Orient. Elle s'éteignit dans la seconde moitié du xixe siècle, non sans connaître quelques survivances.

Traite des Noirs

Traite des Noirs

photographie

Un marchand d'esclaves brésilien examine un groupe d'Africains amenés dans le pays par bateau et destinés à être vendus (vers 1800). 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

—  Jean BOULEGUE

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Jean BOULEGUE, « ABOLITION INTERNATIONALE DE LA TRAITE ATLANTIQUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/abolition-internationale-de-la-traite-atlantique/