196920e Championnat du monde de formule 1

Attribution des points lors des grands prix

9, 6, 4, 3, 2 et 1 aux six premiers (les cinq meilleurs résultats des six premières courses puis les quatre meilleurs résultats des cinq courses suivantes sont retenus)

Classement finalPilotes

1. Jackie Stewart (Grande-Bretagne, Matra-Ford), 63 points 2. Jacky Ickx (Belgique, Brabham-Ford), 37 points 3. Bruce McLaren (Nouvelle-Zélande, McLaren-Ford), 26 points

Constructeurs

1. Matra-Ford, 66 points 2. Brabham-Ford, 51 points 3. Lotus-Ford, 47 points

Les vainqueurs des grands prixGrand Prix d'Afrique du Sud

Jackie Stewart (Grande-Bretagne, Matra-Ford)

Grand Prix d'Espagne

Jackie Stewart (Grande-Bretagne, Matra-Ford)

Grand Prix de Monaco

Graham Hill (Grande-Bretagne, Lotus-Ford)

Grand Prix des Pays-Bas

Jackie Stewart (Grande-Bretagne, Matra-Ford)

Grand Prix de France

Jackie Stewart (Grande-Bretagne, Matra-Ford)

Grand Prix de Grande-Bretagne

Jackie Stewart (Grande-Bretagne, Matra-Ford)

Grand Prix d'Allemagne

Jacky Ickx (Belgique, Brabham-Ford)

Grand Prix d'Italie

Jackie Stewart (Grande-Bretagne, Matra-Ford)

Grand Prix du Canada

Jacky Ickx (Belgique, Brabham-Ford)

Grand Prix des États-Unis

Jochen Rindt (Autriche, Lotus-Ford)

Grand Prix du Mexique

Dennis Hulme (Nouvelle-Zélande, McLaren-Ford)

Temps forts

Si la Lotus 49, pilotée par le Britannique Graham Hill et l'Autrichien Jochen Rindt, est compétitive, la Matra MS80, aux mains du Britannique Jackie Stewart et du Français Jean-Pierre Beltoise, semble également redoutable. Ford-Cosworth, qui équipait déjà Matra, Lotus et McLaren, fournit cette année également des moteurs à Brabham.

Jackie Stewart domine nettement le début de la saison : il remporte quatre des cinq premiers grands prix. Seul le Grand Prix de Monaco, qui voit le 18 mai le succès de Graham Hill, lui échappe. De multiples accidents avaient émaillé le Grand Prix d'Espagne, le 4 mai, en raison de la défaillance des ailerons qui équipent désormais toutes les monoplaces. La Fédération internationale de l'automobile tranche dans le vif en les interdisant, malgré les protestations des constructeurs.

Le Grand Prix d'Italie, le 7 septembre à Monza, se joue sur le fil du rasoir : les quatre premiers se tiennent en 19 centièmes de seconde à l'arrivée ; c'est une nouvelle fois Jackie Stewart qui s'impose, devant Jochen Rindt et Jean-Pierre Beltoise. Il s'octroie ainsi le titre de champion du monde. Le titre revient pour la première fois à une voiture française, même si le pilote et le directeur de l'écurie, Ken Tyrrell, sont britanniques.

—  Pierre LAGRUE

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « 1969 - 20e Championnat du monde de formule 1 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/1969-20e-championnat-du-monde-de-formule-1/