196314e Championnat du monde de formule 1

Attribution des points lors des grands prix

9, 6, 4, 3, 2 et 1 aux six premiers (seuls les cinq meilleurs résultats sont retenus)

Classement finalPilotes

1. Jim Clark (Grande-Bretagne, Lotus-Climax), 54 points 2. Graham Hill (Grande-Bretagne, B.R.M.), 29 points 3. Richie Ginther (États-Unis, B.R.M.), 29 points

Constructeurs

1. Lotus-Climax, 54 points 2. B.R.M., 36 points 3. Brabham-Climax, 28 points

Les vainqueurs des grands prixGrand Prix de Monaco

Graham Hill (Grande-Bretagne, B.R.M.)

Grand Prix de Belgique

Jim Clark (Grande-Bretagne, Lotus-Climax)

Grand Prix des Pays-Bas

Jim Clark (Grande-Bretagne, Lotus-Climax)

Grand Prix de l'Automobile-Club de France

Jim Clark (Grande-Bretagne, Lotus-Climax)

Grand Prix de Grande-Bretagne

Jim Clark (Grande-Bretagne, Lotus-Climax)

Grand Prix d'Allemagne

John Surtees (Grande-Bretagne, Ferrari)

Grand Prix d'Italie

Jim Clark (Grande-Bretagne, Lotus-Climax)

Grand Prix des États-Unis

Graham Hill (Grande-Bretagne, B.R.M.)

Grand Prix du Mexique

Jim Clark (Grande-Bretagne, Lotus-Climax)

Grand Prix d'Afrique du Sud

Jim Clark (Grande-Bretagne, Lotus-Climax)

Temps forts

Le Britannique Jim Clark, au volant de la Lotus 25, fait un indiscutable favori pour le titre mondial. Néanmoins, B.R.M. a également construit une monoplace monocoque, la P61, censée permettre au Britannique Graham Hill de défendre son sceptre. Ferrari affiche de nouveau des prétentions, sous la houlette du directeur sportif Mauro Forghieri : la Scuderia a recruté le Britannique John Surtees, sept fois champion du monde de vitesse à moto au guidon d'une M.V. Augusta.

Graham Hill remporte le grand prix inaugural, le 26 mai à Monaco. Mais Jim Clark va outrageusement dominer la saison, s'adjugeant sept succès en faisant en toute circonstance étalage de son talent. Il s'impose sous des trombes d'eau le 9 juin à Spa-Francorchamps, ridiculise ses concurrents le 30 juin à Reims et, à l'issue du Grand Prix d'Italie, qu'il gagne le 8 septembre à Monza, se voit déjà mathématiquement sacré champion du monde alors que trois courses sont encore inscrites au programme.

—  Pierre LAGRUE

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « 1963 - 14e Championnat du monde de formule 1 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 août 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/1963-14e-championnat-du-monde-de-formule-1/