196011e Championnat du monde de formule 1

Attribution des points lors des grands prix

8, 6, 4, 3, 2 et 1 aux six premiers (seuls les six meilleurs résultats sont retenus)

Classement finalPilotes

1. Jack Brabham (Australie, Cooper-Climax), 43 points 2. Bruce McLaren (Nouvelle-Zélande, Cooper-Climax), 34 points 3. Stirling Moss (Grande-Bretagne, Cooper-Climax puis Lotus-Climax), 19 points

Constructeurs

1. Cooper-Climax, 48 points 2. Lotus-Climax, 32 points 3. Ferrari, 24 points

Les vainqueurs des grands prixGrand Prix d'Argentine

Bruce McLaren (Nouvelle-Zélande, Cooper-Climax)

Grand Prix de Monaco

Stirling Moss (Grande-Bretagne, Lotus-Climax)

Grand Prix des Pays-Bas

Jack Brabham (Australie, Cooper-Climax)

Grand Prix de Belgique

Jack Brabham (Australie, Cooper-Climax)

Grand Prix de l'Automobile-Club de France

Jack Brabham (Australie, Cooper-Climax)

Grand Prix de Grande-Bretagne

Jack Brabham (Australie, Cooper-Climax)

Grand Prix du Portugal

Jack Brabham (Australie, Cooper-Climax)

Grand Prix d'Italie

Phil Hill (États-Unis, Ferrari)

Grand Prix des États-Unis

Stirling Moss (Lotus-Climax)

Temps forts

Le succès de l'Australien Jack Brabham en 1959 avec sa Cooper, dont le moteur est placé à l'arrière, a incité d'autres constructeurs à adopter la même solution. La plus réussie de ces monoplaces est la Lotus 18, très légère, conçue par l'ingénieur Colin Chapman. Le Britannique Stirling Moss pilote pour Lotus, tout comme un débutant prometteur, un autre Britannique, Jim Clark.

Malgré la victoire de son coéquipier néo-zélandais Bruce McLaren le 7 février à Buenos Aires à l'occasion du Grand Prix d'Argentine, puis le succès de Stirling Moss le 29 mai à Monaco, Jack Brabham domine très nettement la saison : il remporte les cinq courses suivantes. Il couvre notamment les 506,880 km du Grand Prix de Belgique, le 19 juin, sur le circuit de Spa-Francorchamps, à la moyenne de 215,049 km/h. Malheureusement, cette course est endeuillée par le décès de deux jeunes espoirs britanniques, Chris Bristow et Alan Stacey. Après son succès lors du Grand Prix du Portugal, le 14 août, Jack Brabham se voit déjà sacré champion du monde pour la deuxième fois, alors que deux grands prix doivent encore se courir.

—  Pierre LAGRUE

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « 1960 - 11e Championnat du monde de formule 1 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/1960-11e-championnat-du-monde-de-formule-1/