Dictionnaire

Le Dictionnaire Cordial comporte plus de 120 000 entrées. Il reconnaît les formes fléchies (féminin, pluriel, conjugaison des verbes). Les noms propres ne sont pas pris en compte.

Novlangue

Nom féminin singulier

selon Georges Orwell (dans 1984) nouvelle langue épurée et politiquement correcte, qui est imposée

"NOVLANGUE" dans l'encyclopédie

ART (L'art et son objet) - Création contemporaine

  • Écrit par 
  • Paul ARDENNE
  •  • 3 566 mots
  •  • 2 médias

la première modernité, celle du monochrome, de la novlangue et des créations dites « autotéliques » ne s'adressant qu'à elles-mêmes (l'avant-garde russe, le lettrisme). Cette thèse s'efface à présent au profit de la notion de contexte. Le terme veut dire « tissé avec », il sous-tend que l'œuvre l'art gagne […] Lire la suite

ENTRE LES MURS (F. Bégaudeau)

  • Écrit par 
  • Anouchka VASAK
  •  • 1 087 mots

au réel, alors on dira sans doute que François Bégaudeau – on est bien tenté, pour commencer, d'assimiler le narrateur à l'auteur – a su capter la novlangue des banlieues qui était celui, déjà, de L'Esquive, le film d'Abdellatif Kechiche, avec son lexique (vénère […] Lire la suite

FRANCE (Arts et culture) - La langue française

  • Écrit par 
  • Gérald ANTOINE, 
  • Jean-Claude CHEVALIER, 
  • Loïc DEPECKER, 
  • Françoise HELGORSKY
  •  • 15 783 mots
  •  • 1 média

Pour rendre compte de l'évolution d'une langue, le linguiste distingue traditionnellement deux sortes de facteurs : des facteurs internes, c'est-à-dire des mécanismes de changements proprement linguistiques, dus aux modifications et au réaménagement des systèmes, et des facteurs externes, à savoir les modifications de la société, des techniques, etc., ainsi que les événements historiques. Ces caus […] Lire la suite

LA LANGUE EST-ELLE FASCISTE ? (H. Merlin-Kajman) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Gérald ANTOINE
  •  • 895 mots

la formule de Barthes : la « novlangue » utilisée comme instrument de domination par Big Brother dans 1984, de George Orwell. Destiné à remplacer la langue vivante, cet idiome squelettique est l'émanation d'une idéologie qui ôte à l'homme tout moyen d'être soi. Hélène Merlin-Kajman n'en souffle mot, pas plus que du « néo-français » de Queneau : les cas extrêmes sont hors de son épure. […] Lire la suite