Sériciculture


SÉRICICULTURE

  • Écrit par 
  • Roger BÉTEILLE
  •  • 346 mots
  •  • 1 média

La sériciculture, ou culture de la soie, fut, jusqu'au xie siècle, un secret et un monopole des Asiatiques. Les routes de la soie aboutissaient à Boukhara, puis au golfe Persique et à Smyrne, d'où les Arabes exportaient les tissus précieux en Occident. Au xie siècle, les Italiens s'initient à l'élevage du […] Lire la suite


Affichage 

Ver à soie

photographie : Ver à soie

photographie

Élevé depuis plus de 4000 ans, le ver à soie est en fait la chenille du bombyx du mûrier (Bombyx mori). Celle-ci, à peine éclose, se nourrit de feuilles de mûrier pendant plus d'un mois avant de commencer à tisser, avec un fil sécrété par des glandes situées près... 

Crédits : De Agostini/ Getty Images

Afficher

Production de la soie

photographie : Production de la soie

photographie

La production de la soie est assurée par l'élevage du Bombyx du mûrier. Le cocon, enveloppe constituée par la bave de la chenille et qui deviendra le filament de soie, est passé par un bain de vapeur avant la transformation en papillon de la chrysalide contenue à l'intérieur.... 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Bombyx mori

photographie : Bombyx mori

photographie

Le Bombyx mori est arthropode de l'ordre des lépidoptères qui n'existe plus à l'état sauvage. C'est la forme papillon du bombyx du mûrier, ver à soie, qui subit plusieurs mues avant de se transformer en chrysalide puis en papillon. Pour former son cocon, la chenille... 

Crédits : S. Dalton/ EB Inc.

Afficher

Ver à soie

Ver à soie
Crédits : De Agostini/ Getty Images

photographie

Production de la soie

Production de la soie
Crédits : Hulton Getty

photographie

Bombyx mori

Bombyx mori
Crédits : S. Dalton/ EB Inc.

photographie