BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

TROU DANS LA COUCHE D'OZONE

Média

Média de cet article dans l'Encyclopædia Universalis :

 

Couche d'ozoneL'ozone (O3) situé dans la stratosphère joue un rôle protecteur en absorbant les rayons ultraviolets. Une diminution de sa teneur a pour conséquence d'augmenter le bombardement de la surface terrestre par les U.V., ce qui a des effets néfastes sur tous les êtres vivants.

Couche d'ozoneVidéo

Couche d'ozoneRôle protecteur de la couche d'ozone. Les menaces qui pèsent sur elle.
L'ozone est une molécule gazeuse composée de trois atomes d'oxygène. Il se concentre naturellement dans la stratosphère pour y former une véritable couche.
Lorsque les rayons ultraviolets touchent l'atmosphère, ils…

Crédits: Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française. Consulter

En 1974, Mario Molina et Franck Sherwood Rowland démontrent que les chlorofluorocarbures (CFC) produits par les activités humaines depuis les années 1920 (gaz réfrigérants et gaz propulseurs dans les aérosols) peuvent détruire l'ozone stratosphérique ; leurs travaux n'emportent pas l'adhésion de tous.

Ce sont les mesures effectuées en 1985 par Joseph Farman et ses collaborateurs à la station britannique de Halley Bay en Antarctique qui font prendre conscience de l'ampleur du problème : plus de la moitié de l'ozone stratosphérique disparaît au-dessus de l'Antarctique au cours du printemps austral. Ces mesures sont confirmées, notamment, par le spectrophotomètre spatial T.O.M.S. de la N.A.S.A. On constate également une raréfaction de l'ozone aux latitudes moyennes et septentrionales.

Toutes ces données sont suffisamment convaincantes pour aboutir en septembre 1987 à la signature par quarante-trois pays du protocole de Montréal qui prévoit une réduction progressive de la production des CFC (ainsi que des autres substances produites par les activités humaines, également responsables de la raréfaction de l'ozone stratosphérique).

Les bénéfices du protocole de Montréal se feront attendre certainement quelques décennies, car les CFC ont une durée de vie extrêmement longue. La destruction de l'ozone au-dessus de l'Antarctique, qui avait atteint en 2000 une superficie record de 28 millions de kilomètres carrés, était à peine moins faible en 2001.

Florence DANIEL

Pour citer cet article

DANIEL, « TROU DANS LA COUCHE D'OZONE  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/trou-dans-la-couche-d-ozone/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« TROU DANS LA COUCHE D'OZONE » est également traité dans :

ANTARCTIQUE

Écrit par :  Pierre CARRIÈREEdmond JOUVEJean JOUZELGérard JUGIEClaude LORIUS

Dans le chapitre "Le trou dans la couche d'ozone"  : …  atteint 100 unités Dobson en 1984 et, après avoir bien vérifié ses appareils de mesure, l'équipe britannique fait état en janvier 1985 de cette diminution importante de la couche d'ozone au-dessus de l'Antarctique, désormais connue sous le nom de « trou ». Les campagnes systématiques de mesures à partir des stations de surface et les données… Lire la suite
ENVIRONNEMENT GLOBAL

Écrit par :  Robert KANDEL

Dans le chapitre "Le trou de l'ozone"  : …  En 1985, une équipe britannique travaillant à la station de Halley Bay, en Antarctique, annonce la découverte du « trou » de l'ozone : une diminution dramatique de la quantité d'ozone dans la stratosphère au printemps austral (octobre). Une nouvelle analyse des données (obtenues depuis 1978 par l'instrument T.O.M.S. [total ozone Lire la suite
FARMAN JOSEPH CHARLES (1930-2013)

Écrit par :  Melinda C. SHEPHERD

Scientifique britannique spécialiste de l’atmosphère, Joseph Farman découvrit au-dessus de l’Antarctique un « trou » dans la couche d’ozone de la haute atmosphère. Ses observations apportèrent la preuve que la production croissante de chlorofluorocarbures (CFC) par les activités humaines contribuait à la destruction de l’… Lire la suite
OZONE ATMOSPHÉRIQUE

Écrit par :  Robert KANDEL

Dans le chapitre "La découverte du « trou »"  : …  hautement techniques, difficiles à appréhender par le public et les politiques, l'annonce en 1985 de la découverte du trou dans la couche d'ozone fait l'effet d'une bombe. Selon les mesures effectuées par Joseph Farman et ses collaborateurs à la station scientifique britannique de Halley Bay, plus de la moitié de l'ozone au-dessus de l'… Lire la suite
POLLUTION

Écrit par :  François RAMADE

Dans le chapitre "Dérivés du soufre, de l'azote, du fluor"  : …  suivie d'une baisse significative de leur teneur dans la stratosphère. En conséquence, on observe depuis le début des années 2000 un arrêt de l'aggravation continue du trou dans la couche d'ozone, et même, depuis peu, une tendance à la réduction de ce dernier, qui apparaît chaque année dans la stratosphère antarctique lors du printemps austral… Lire la suite
SIMULATION, chimie

Écrit par :  Pierre LASZLO

Dans le chapitre "Simulation de l'atmosphère terrestre"  : …  La découverte, quelques années plus tard, du trou d'ozone au-dessus de l'Antarctique dotait d'un surcroît de crédit ces simulations, jusque-là mises en doute, voire brocardées, par les industriels producteurs de fréons. Comme cette fine couche protectrice d'ozone est le garant du maintien de la vie sur Terre, la menace… Lire la suite
SOLEIL ET SANTÉ

Écrit par :  Florence COURTEAUX

Dans le chapitre "Danger, soleil"  : …  pour leur développement. Bien que ce fait soit beaucoup discuté, il semblerait que le « trou d'ozone » dans l'atmosphère n'exercerait encore qu'une influence limitée, tout au moins en dehors des zones où il est déjà relativement important (Australie, Nouvelle-Zélande, Amérique du Sud). Dans certaines régions, l'Australie par exemple, les cancers… Lire la suite

Afficher la liste complète (7 références)

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.