BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

RÉACTIONS CROISÉES, immunologie

Réactions immunologiques positives entre les antigènes A et les anticorps anti-B, et inversement entre les antigènes B et anticorps anti-A de deux complexes antigéniques A et B. De telles réactions ne sont pas exceptionnelles, malgré la spécificité de l'union antigène-anticorps.

Les premières réactions croisées observées concernent des bactéries d'espèces voisines ; elles s'expliquent facilement, car une bactérie ne contient pas un seul antigène, mais une véritable « mosaïque d'antigènes ». Lorsqu'on immunise un animal en lui injectant des cellules microbiennes entières, il réagit en produisant de multiples anticorps dirigés contre tous les antigènes injectés. Si deux bactéries possèdent dans leur mosaïque un antigène identique, les immunsérums obtenus chez l'animal donneront une réaction croisée entre ces deux bactéries. Ce phénomène s'observe, par exemple, chez les salmonelles : le bacille de la fièvre typhoïde (bacille d'Eberth) et le bacille paratyphi B ont en commun un de leurs antigènes. Le sérum d'un malade atteint de fièvre typhoïde agglutinera donc, non seulement les bacilles d'Eberth, mais aussi le paratyphi B, rendant parfois délicate l'interprétation du sérodiagnostic de la maladie. Puis on a mis en évidence l'existence de réactions croisées entre deux antigènes réellement différents, mais possédant sur leur molécule des déterminants antigéniques identiques ou voisins ; la réaction croisée sera d'autant plus faible que la parenté est moins étroite entre ces sites déterminants. Les méthodes de précipitation en milieu gélifié, en plaque et en cuve à faces parallèles, se prêtent bien à l'étude des parentés structurales qui peuvent exister entre divers antigènes.

Jacques BEJOT

Pour citer cet article

Jacques BEJOT, « RÉACTIONS CROISÉES, immunologie  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/reactions-croisees-immunologie/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« RÉACTIONS CROISÉES, immunologie » est également traité dans :

IMMUNOPATHIES

Écrit par :  Jean-François BACHJean-Claude BROUETClaude GRISCELLIPierre VERROUSTGuy-André VOISIN

Dans le chapitre "Mécanismes en cause"  : …  être simulés par des substances étrangères, en particulier virales et microbiennes et entraîner des *réactions immunitaires « croisées ». Le rôle actif de l'auto-antigène dans le déclenchement de la réaction pathologique est attesté par le fait que l'injection intra-thymique de cellules d'îlots pancréatiques prévient la survenue d'un diabète auto-… Lire la suite

 

Voir aussi

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2014, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média