BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

Elektra, STRAUSS (Richard)

1.  Auteur

Lorsque Elektra est créée à Dresde, le 25 janvier 1909, Richard Strauss n'est pas encore un compositeur d'opéra confirmé. Il est alors plus connu pour ses poèmes symphoniques – Don Juan (1889), Till Eulenspiegel (1895), Ainsi parlait Zarathoustra (1896)... – et entame la deuxième phase de sa carrière, au cours de laquelle il se tournera vers l'art lyrique. Après la violence de Salomé (1905) et d'Elektra, il privilégiera une adaptation au goût moderne de sujets empreints de classicisme, dont témoignent Le Chevalier à la rose (1911), Ariane à Naxos (1916) ou Arabella (1933), sans oublier son testament lyrique, Capriccio (1942), où il met en scène le conflit entre musique et poésie.

2.  Genre - Tragédie en un acte

Pour tout compositeur d'opéra allemand de la fin du xixe et du début du xxe siècle, la question est simple: que faire de l'héritage wagnérien? Strauss répond ici à sa manière, accentuant la richesse de la trame symphonique et conférant au texte une place primordiale. Mais, plus que les grands développements et que les prolongements métaphysiques, il vise la concentration et l'immédiateté de l'expression; en un mot, l'efficacité. Elektra marque sa première collaboration avec Hugo von Hofmannsthal, qui deviendra son librettiste attitré pour une des plus fructueuses unions entre un poète et un compositeur.

3.  Forme - Monologue

L'ouvrage n'est pas long – à peine plus d'une heure et demie – mais le rôle-titre est presque toujours en scène et soumis à des exigences de puissance, de tension et d'intensité qui ne se relâchent jamais. Son grand moment est ce monologue introductif, passage névrotique où Elektra invoque la mémoire de son père assassiné, Agamemnon, et passe par des états d'âme allant de l'amour filial à l'imprécation exaltée, de la rancœur morbide aux appels à la vengeance sanglante. On assiste à une incoercible progression vers la sauvagerie, la chanteuse et l'orchestre s'enflammant mutuellement jusqu'à un paroxysme de violence.

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  1 page…

Pour citer cet article

Christian MERLIN, « Elektra, STRAUSS (Richard)  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/elektra-strauss-richard/

Offre essai 7 jours

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2014, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média