BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

ATHÉNA

Le mythe de la naissance d'Athéna fait partie du récit de la conquête de la souveraineté par Zeus : après avoir épousé en premières noces la déesse Métis, maître en toutes sagesses et en tous savoirs, le fils de Kronos l'engloutit afin de posséder en lui toute l'intelligence du monde. Mais l'épouse avalée était grosse d'une fille recouverte d'armes éclatantes, qui jaillit de la tête de Zeus, sous les coups experts de la hache double maniée par Héphaïstos. Athéna (souvent surnommée Pallas) apparaît ainsi en guerrière, mais pourvue de la métis, de la forme d'intelligence incarnée par sa mère. Elle est double : de sexe féminin mais vouée au jeu de la guerre qui est affaire d'homme. Refusant le mariage, elle a choisi de porter les armes et d'exercer ainsi l'activité la plus masculine.

Dans le domaine de la guerre, Athéna agit principalement par les armes dont elle est recouverte, par l'éclat du bronze, le son du métal heurté, et la lumière qui en jaillit. Le regard brillant d'Athéna est pour une part un œil de bronze. La Glaukôpis au regard terrifiant est flanquée de la chouette, oiseau dont le regard fixe et lumineux passe pour posséder un pouvoir fascinant et paralysant comme l'égide à masque de Gorgone.

La métis d'Athéna couvre aussi des savoirs techniques tels le tissage, la maîtrise du cheval, la conduite du navire. Si le cheval est une création de Poséidon dont il relève par tous les aspects inquiétants et mystérieux de sa nature animale, c'est Athéna qui invente pour lui le mors, l'objet technique qui permet aux hommes d'exercer sur leurs montures un pouvoir aussi bien magique que technique.

Quand il s'agit du char attelé, Poséidon garde la souveraineté sur l'attelage : il accorde ou refuse toutes manières d'user du char et des chevaux. Mais la part d'Athéna est la conduite de l'attelage : coup d'œil, attention aiguë aux mouvements imprévisibles des chevaux, capacité de mener le char droit au but.

Dans le domain [...]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  1 page…

 

Pour citer cet article

Marcel DETIENNE, « ATHÉNA  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/athena/

Classification thématique de cet article :

  

Offre essai 7 jours

« ATHÉNA » est également traité dans :

ACROPOLE D'ATHÈNES

Écrit par :  Bernard HOLTZMANN

Dans le chapitre "L'Acropole classique"  : …  cycladique avec une colonnade ionique légère limitée aux deux façades (amphiprostyle). Athéna y était vénérée comme déesse guerrière apportant aux Athéniens la victoire ; aussi n'est-il pas trop étonnant qu'enfreignant les conventions de l'iconographie architecturale on ait osé représenter sur la frise continue qui le ceint, outre l'inévitable… Lire la suite
ARACHNÉ

Écrit par :  Universalis

Dans la mythologie grecque, fille du teinturier Idmon de Colophon, en Lydie. Arachné avait atteint une telle maîtrise dans l'art du tissage qu'elle eut l'audace de lancer un défi à Athéna. La déesse tissa une tapisserie représentant les dieux dans toute leur gloire, tandis qu'Arachné illustrait leurs aventures amoureuses.… Lire la suite
ARÈS

Écrit par :  Olivier JUILLIARD

Dieu grec de la guerre, et plus généralement de la force brutale, Arès est tôt identifié avec le Mars italique ; il n'eut jamais la popularité de ce dernier et son culte ne fut guère important durant l'époque classique. Dans la mythologie homérique, il est fils de Zeus et d'Héra et fait ainsi partie… Lire la suite
ATHÈNES

Écrit par :  Guy BURGELPierre LÉVÊQUE

Dans le chapitre "Athènes au IIe millénaire"  : …  C'est ce que confirme le témoignage d'Homère. L'Iliade évoque « Athènes, la belle cité, peuple d'Érechthée au grand cœur, qu'Athéné, fille de Zeus, jadis éleva, puis installa à Athènes dans son riche sanctuaire » (II, 546, sq.) L'Odyssée montre « Athéné aux yeux pers retrouvant… Lire la suite
GAULE

Écrit par :  Jean-Paul DEMOULEJean-Jacques HATT

Dans le chapitre "Rites et dieux"  : …  tête d'une chouette, associée à un serpent stylisé. Nous pensons qu'il s'agit ici de la chouette et du serpent d'Athéna-Minerve, cette déesse ayant été assimilée à la déesse-mère des Gaulois. On observe qu'elle est associée aux têtes de taureaux, symboles des sacrifices qui avaient lieu en son honneur. Sur la parure de Reinheim figure une AthénaLire la suite
GORGONE

Écrit par :  Universalis

Monstre de la mythologie grecque. Homère ne mentionne qu'une seule Gorgone, habitant aux enfers. Plus tard, Hésiode, portant leur nombre à trois — Sthéno (la Puissante), Euryalé (Celle-qui-saute-loin) et Méduse (la Reine) —, fit des Gorgones les filles du dieu marin Phorcys et de sa femme Céto… Lire la suite
GRÈCE ANTIQUE (Civilisation) - La religion grecque

Écrit par :  André-Jean FESTUGIÈREPierre LÉVÊQUE

Dans le chapitre "Essor de la religion civique"  : …  eurythmie d'Athènes sous Périclès. Les plus anciennes divinités de l'Attique, Poséidon et Athéna, qui s'étaient disputé le pays dans une joute de générosité, sont honorées conjointement au cap Sounion comme sur l'Acropole. Athéna surtout triomphe, puisqu'elle se voit créditer d'un nouveau temple, « le grand temple » (plus tard appelé Parthénon),… Lire la suite
GRÈCE ANTIQUE (Civilisation) - Les arts de la Grèce

Écrit par :  Pierre DEVAMBEZAgnès ROUVERET

Dans le chapitre " Le classicisme"  : …  avec Athènes, son histoire ou sa légende : aux frontons, la naissance miraculeuse d'Athéna et sa dispute avec Poséidon pour la possession de l'Attique ; sur la frise dorique, le combat des dieux et des géants – et Athéna est en bonne place –, la victoire des Grecs sur les Amazones dont l'élan avait, selon la tradition, été brisé précisément au… Lire la suite
HOMÈRE

Écrit par :  Pierre CARLIERGabriel GERMAINMichel WORONOFF

Dans le chapitre "Les dieux parmi les hommes"  : …  de Troie. Ils descendent à l'occasion dans la bataille. Parfois même, puisqu'ils ont des préférences contraires, ils s'affrontent. Quand Athéna monte sur le char de Diomède, ce n'est pas, comme Krishna dans la Bhagavad-Gītā, pour lui donner un enseignement spirituel, mais bien pour tenir avec lui la lance dont il blesse Arès – et quelle… Lire la suite
JEUX OLYMPIQUES, Grèce antique

Écrit par :  Pierre LAGRUE

Dans le chapitre "Les Panathénées"  : …  Grèce antique sans évoquer les Panathénées. La mythologie nous dit que les Panathénées, fêtes destinées à célébrer Athéna, auraient été fondées par Érichthonios, l'un des premiers rois légendaires d'Athènes, puis réinstaurées par Thésée après qu'il eut établi à Athènes le système démocratique avec ses trois classes de citoyens (nobles, artisans,… Lire la suite
MENTOR

Écrit par :  Nicole QUENTIN-MAURER

Personnage de L'Odyssée, le plus fidèle ami d'Ulysse qui lui confie, à son départ pour Troie, le soin de veiller sur sa maison et sur l'éducation de son fils. Dans son Télémaque (1699), Fénelon fait de Mentor un personnage important qui escorte partout le héros. À la fin, il révèle sa véritable identité : il… Lire la suite
MINERVE

Écrit par :  Jean-Paul BRISSON

Déesse romaine un peu mystérieuse sur laquelle nous sommes assez mal informés. Elle siège sur le Capitole aux côtés de Jupiter, mais aucune fête n'est prévue en son honneur au plus ancien férial romain. Le 19 mars, les artisans de tout genre, tisserands, foulons, lapicides, joueurs de flûte... lui rendaient un culte ; mais son nom n'en figure pas… Lire la suite
MYTHOLOGIES - Le monde gréco-romain

Écrit par :  UniversalisJohn SCHEIDGiulia SISSAJean-Pierre VERNANT

Dans le chapitre "Les puissances majeures"  : …  de l'âge adulte. Deux autres déesses, vouées comme Artémis à une totale chasteté, refusent le statut d'épouse : Athéna et Hestia. Fille préférée de Zeus (elle a surgi en arme de sa tête), la vierge Athéna triomphe dans tous les travaux, pacifiques et guerriers, qui exigent prudence avisée, réflexion subtile, savoir-faire ingénieux ; elle tient… Lire la suite
PANATHÉNÉES

Écrit par :  Alain MAHUZIER

La fête d'Athéna Parthénos, célébrée tous les quatre ans à Athènes, aurait été instituée par Thésée après qu'il eut établi le système démocratique avec ses trois classes de citoyens (nobles, artisans, cultivateurs) et qu'il eut réalisé l'unité de l'Attique autour d'Athènes ;… Lire la suite
PHIDIAS (-Ve s.)

Écrit par :  Bernard HOLTZMANN

Dans le chapitre "Les statues chryséléphantines"  : …  D'un type voisin de celui de la Promachos, la statue d'Athéna Parthénos, haute de 11,50 m sans son socle, incarne l'hégémonie qu'Athènes impose alors à ses alliés : la lance, le bouclier, le casque, la Victoire portée sur la main droite rappellent sa vocation guerrière, que semble démentir la sérénité de son attitude, dont le statisme, souligné par… Lire la suite
POLYTHÉISME

Écrit par :  Marcel DETIENNE

Dans le chapitre "Les structures élémentaires des panthéons"  : …  d'action est toujours de nature guerrière. Autre exemple, grec cette fois : Poséidon et Athéna reçoivent sur des autels voisins un culte qui les désigne comme des puissances du cheval. Divinités complices, qualifiées de Hippios, au point de paraître identiques. Mais tout le contexte narratif met en scène la relation… Lire la suite
SAGESSE

Écrit par :  Manuel de DIÉGUEZ

Dans le chapitre "La sagesse dans la Bible"  : …  Les Anciens avaient représenté la sagesse sous les traits d'Athéna. C'était pensivement appuyée sur sa lance que la déesse-guerrière, née tout armée du crâne de Zeus, surgissait aux regards des mortels sous le ciseau du sculpteur ou le pinceau du peintre. Mais la reine des batailles tenait un rameau d'olivier à la main ; car… Lire la suite

Afficher la liste complète (17 références)

  

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.