BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

Chiffres du MondeAltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

ANTIGONE, Sophocle

Rares sont les œuvres, créées dans la Grèce classique, qui aient connu une postérité semblable à celle d'Antigone et un foisonnement aussi vigoureux d'adaptations que celui suscité par la pièce la plus célèbre de Sophocle : Hölderlin la traduit en 1804, Anouilh en propose une version audacieuse et moderne en 1946, Brecht l'adapte en 1947, en s'appuyant sur le texte de Hölderlin. Jean-Marie Straub et Danièle Huillet en donnent une version pour le cinéma en 1991. Rares également sont les personnages nés au théâtre qui, sans aucun antécédent historique ou légendaire, aient pris semblable dimension universelle.

L'auteur d'Antigone, Sophocle, a cinquante-trois ans lorsque la pièce est jouée, en 442 avant J.-C., et remporte les concours dramatiques. La démocratie se met alors en place dans la cité athénienne. L'imbrication est telle entre l'art dramatique et la vie politique que, selon certains, cette victoire théâtrale permet à Sophocle d'être nommé stratège, et de jouer un rôle important dans le gouvernement d'Athènes.

1.  L'individu contre la cité

Sophocle situe le point de départ de sa pièce au moment où Antigone informe sa sœur Ismène du décret promulgué par leur oncle, le tyran Créon : il a interdit d'enterrer leur frère Polynice alors qu'il s'apprête à célébrer dignement les funérailles de leur autre frère, Étéocle. Tous deux se sont entre-tués au cours d'une guerre civile où Étéocle défendait Thèbes, alors que Polynice l'attaquait. « Le bon et le méchant ne sont pas égaux en matière de droits », affirme Créon qui refuse au traître le droit à l'ensevelissement au nom de la raison d'État. À quoi Antigone lui réplique : « Je ne pense pas que tes décrets soient assez forts / pour que toi, mortel, tu puisses passer outre / aux lois non écrites et immuables des dieux. » Dès les premiers vers de la pièce, Antigone exprime sa détermination inflexible et le caractère inéluctable du châtiment : « Moi, je vais l'enterrer. Il me paraît beau de mourir en faisant cela. » Sophocle affirme ain […]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  2 pages…

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« ANTIGONE, Sophocle » est également traité dans :

ANTIGONE

Écrit par :  Robert DAVREU

…  à s'affronter lors des combats livrés devant la ville et meurent de la main l'un de l'autre. *Créon, le roi de Thèbes, ordonne des funérailles solennelles pour Étéocle mais interdit qu'on ensevelisse son autre neveu. Antigone refuse de se soumettre. Ce refus constitue le thème de la tragédie qui porte son nom. Pour sa désobéissance, Antigone… Lire la suite
GRÈCE ANTIQUE (Civilisation) - L'homme grec

Écrit par :  André-Jean FESTUGIÈRE

Dans le chapitre "Obéir plutôt aux lois non écrites"  : …  *Le débat de l'Antigone de Sophocle est un débat éternel. À qui devons-nous obéir, aux lois établies par la cité, ou à ces lois « non écrites », mais gravées au fond de la conscience et dont nous sentons bien que nous ne sommes plus rien si nous acceptons de les trahir ? Il n'est pas nécessaire de rappeler le sujet même de l'AntigoneLire la suite
SOPHOCLE (~495-~406)

Écrit par :  Jacqueline de ROMILLY

Dans le chapitre "Affrontements"  : …  le devoir de vivre. Mais Ajax, qui semblait céder, se tue : des gens comme lui ne transigent pas. *Il en est de même pour Antigone. La tragédie d'Antigone raconte comment la jeune fille s'exposa à la mort (et subit cette mort) pour ensevelir son frère, malgré la défense qui en était faite. Elle aurait pu obéir. Elle aurait peut-être dû.… Lire la suite
TYRANNIE, Grèce antique

Écrit par :  Pierre CARLIER

Dans le chapitre "La figure du tyran"  : …  que, régicide, parricide et incestueux, il est lui-même la souillure qui cause la perte de Thèbes. *Quant au Créon de l'Antigone de Sophocle (441), il est le tyran le plus célèbre de tout le théâtre grec. Il n'a rien d'un fou ni d'un pervers, mais veut simplement faire appliquer de manière inflexible une décision rationnelle. Sa démesure… Lire la suite

 

Voir aussi

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
Consulter les articles d'Encyclopædia Britannica.
© 2014, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média