Système endocrinien

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Origine et fonction des principales hormones.


Toute une série de glandes du corps humain sécrètent des hormones versées directement dans le torrent sanguin. Ce sont les glandes endocrines qui sont chargées de réguler le métabolisme de l'organisme.

L'activité du système endocrinien est régie par l'hypothalamus. Celui-ci se situe à la base du cerveau et possède de nombreuses connexions avec le système nerveux central, qui module la fonction de l'hypophyse.

L'hypophyse sécrète de multiples hormones, comme la somatotrophine qui régule la croissance, la mélanostimuline qui contrôle la pigmentation de la peau, l'adrénocorticotrophine qui module l'activité des glandes corticosurrénales, la thyréotrophine qui contrôle la glande thyroïde, la gonadotrophine qui règle le fonctionnement des ovaires et des testicules, la prolactine qui active la lactation en période d'allaitement. Elle libère aussi deux hormones sécrétées par l'hypothalamus: l'ocytocine, qui stimule les contractions utérines à l'accouchement, et la vasopressine, antidiurétique qui agit sur la concentration de l'urine dans les reins.

La glande thyroïde dépend également du complexe hypothalamo-hypophysaire. Elle régule la consommation d'oxygène et la croissance des tissus de l'organisme, intervient sur l'état de veille physique et mentale et stimule l'activité métabolique.

Les glandes parathyroïdes ont un fonctionnement autonome. Elles régulent la quantité de calcium dans le sang, que la calcitonine de la thyroïde tend à réduire.

Les glandes surrénales , sous le contrôle du couple hypothalamo-hypophysaire, produisent des minéralocorticoïdes pour l'équilibre hydrominéral de l'organisme, des glucocorticoïdes, qui participent à la métabolisation des glucides, et des stéroïdes, qui interviennent dans le développement des caractères sexuels secondaires.

Bien que la majeure partie du pancréas assure une fonction exocrine, il contient des amas isolés de cellules endocrines, appelées îlots de Langerhans, qui sécrètent deux hormones d'effet opposé sur le taux de sucre dans le sang: l'insuline – hypoglycémiante –, et le glucagon, hyperglycémiant.

Enfin, les ovaires et les testicules, sous l'influence des gonadotrophines de l'hypophyse, en plus de leur fonction de production des cellules reproductrices, sécrètent des hormones sexuelles responsables de l'activité génitale et du développement des caractères sexuels secondaires.