Sensitométrie photographique : diagramme de Jones

Sensitométrie photographique : diagramme de Jones

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Exemple simplifié d'un diagramme de Jones permettant de contrôler les différentes étapes de la chaîne photographique (ici en noir et blanc). Les luminances du sujet, déformées par le flare de l'objectif de l'appareil (cadran 1), viennent constituer des luminations sur le négatif (cadran 2). Ce dernier transforme ces luminations en densités optiques selon sa courbe caractéristique de réponse «H & D». Les densités du négatif modulent la lumière d'exposition de la tireuse en formant des luminations sur le papier (cadran 3). Ces dernières se traduisent par des densités positives selon la courbe caractéristique «H & D» du positif. Dans le cadran 4, les densités du positif sont coordonnées aux luminances du sujet correspondantes afin d'obtenir la courbe de «rendu des valeurs». Si celle-ci n'est pas satisfaisante, les courbes de réponse du négatif ou du positif devront être modifiées. Ce type de diagramme permet également de reconstituer une des étapes manquantes de la chaîne. Il est possible, par exemple, de déduire la courbe du flare de l'objectif à partir des courbes caractéristiques du film et du papier ainsi que des luminances du sujet.