Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

9-12 mai 1987

Malte. Retour au pouvoir des conservateurs

Le 9, les électeurs maltais sont appelés à renouveler le Parlement élu le 12 décembre 1981. Face au Parti travailliste (gauche) de Carmelo Mifsud Bonnici, Premier ministre depuis 1984, l'opposition représentée par le Parti nationaliste, de tendance démocrate-chrétienne, se mobilise autour de son chef Eddie Fenech Adami, farouche partisan de l'adhésion à la C.E.E. En raison des résultats controversés des précédentes élections, où le Parti nationaliste, avec 51 p. 100 des voix, n'avait obtenu que 31 sièges contre 34 aux travaillistes, une réforme du mode de scrutin a été adoptée pour donner la victoire au parti majoritaire en voix.

Les résultats confirment la prééminence des nationalistes dans l'électorat : avec 50,92 p. 100 des voix, ils l'emportent sur les travaillistes qui n'en recueillent que 48,87 p. 100. Le Labour perd ainsi un pouvoir qu'il exerçait depuis 1971, date du retour au poste de Premier ministre de Dom Mintoff, qui dirigea le pays jusqu'à la fin de 1984.

Le 12, le nouveau Premier ministre, Eddie Fenech Adami, prête serment devant le chef de l'État maltais, le travailliste Paul Xuereb.

— Universalis

Événements précédents