Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

7 septembre 2022

Suisse. Réaffirmation par le Conseil fédéral du principe de neutralité

Le Conseil fédéral rejette le concept de « neutralité coopérative » défendu par le ministre des Affaires étrangères – et président de la Confédération – Ignazio Cassis, qui visait à assouplir la politique de neutralité du pays dans le contexte de la guerre en Ukraine. Les partis de droite sont très réservés à l’égard de l’aide apportée à l’Ukraine ou de l’imposition de sanctions à la Russie, et défendent une neutralité intégrale. La gauche est opposée à toute évolution de la notion de neutralité qui permettrait un assouplissement des exportations d’armes. Le Conseil indique dans un communiqué : « La politique de neutralité, telle qu’elle a été définie et pratiquée depuis le rapport sur la neutralité du 29 novembre 1993, garde sa validité. […] Les décisions prises par le Conseil fédéral depuis le début du conflit en Ukraine, comme la reprise des sanctions de l’Union européenne envers la Russie, sont compatibles avec la politique de neutralité de la Suisse. Cette politique laisse suffisamment de marge de manœuvre à la Suisse pour réagir aux événements que traverse le continent européen depuis le début du conflit. »

— Universalis

Événements précédents